01192019Headline:

Présidentielle congolaise: Félix Tshisekedi élu président de la RDC.

Félix Tshisekedi a été proclamé vainqueur de l’élection présidentielle congolaise au terme d’un processus électoral plein de suspense. Cette victoire est d’ores et déjà contestée par Martin Fayulu, un autre candidat de l’opposition.

Dans une élection présidentielle à un tour, Félix Tshisekedi, candidat de l’UDPS, a supplanté ses adversaires en défiant tous les pronostics. Le fils d’Etienne Tshisekedi vient en effet de sauver l’honneur de son père en remportant ce scrutin à haut risque, avec un score de 38,6% des suffrages exprimés. Martin Fayulu, candidat d’une coalition de l’opposition vient en seconde position avec 34,8%. Quant à Emmanuel Ramazani Shadary, le dauphin de Joseph Kabila, il n’a pas fait mieux que recueillir 23,8%.

Dès l’annonce de ces résultats, Félix Tshisekedi a déclaré : « Je rends hommage au président Joseph Kabila. Aujourd’hui, nous ne devons plus le considérer comme un adversaire, mais plutôt comme un partenaire de l’alternance démocratique dans notre pays. » Puis, rendant un hommage à son père, il ajoute : « Je vais faire de mon mieux pour perpétuer son rêve, son rêve d’un pays de droit, d’un Congo meilleur, où nos fils et nos filles peuvent s’épanouir, c’est ce que je cherche. »

Mais il ne s’agit pour l’instant que de résultats provisoires, qui restent à être confirmés par la Cour constitutionnelle au plus tard le 15 janvier 2019. Les candidats malheureux sont toutefois appelés à faire des réclamations s’ils le souhaitent.

A cet effet, Martin Fayulu, le candidat de la coalition Lamuka conteste vigoureusement ces résultats, estimant que sa victoire lui a été volée. Il est d’ailleurs soutenu dans cette prétention par Jean-Yves Le Drian, ministre français des Affaires étrangères, qui indique qu’il s’agit de résultats non conformes à la vérité des urnes. Les contestataires évoquent par ailleurs un accord entre Tshisekedi et Kabila.

“Mais je vais faire de mon mieux pour perpétuer son rêve, son rêve d’un pays de droit, d’un Congo meilleur, où nos fils et nos filles peuvent s’épanouir, c’est ce que je cherche.”

le quotidien

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment