07282017Headline:

Présidentielle en Guinée : à Dakar, des premières tendances favorables à Dalein Diallo

cellou-dalein-diallo guinee

Quelque six millions de Guinéens étaient appelés aux urnes dimanche 11 octobre pour désigner leur président parmi huit candidats en lice. A part quelques incidents à Banankoro à l’Est du pays, le vote s’est déroulé relativement dans le clame. A Dakar, les premières tendances sont favorables à l’UFDG de Cellou Dalein Diallo.

A 18 heures encore ce dimanche à Dakar, précisément à l’école de Médina, il y avait de longues files d’attente dans certains bureaux de vote. Le soleil de plomb n’entache en rien l’engouement des électeurs. Chacun veut accomplir son droit civique. Certaines personnes ont même pointé aux aurores au lieu de vote. Comme Ibrahima Barry qui a voté à huit heures au bureau de vote numéro 10. «Je suis arrivé sur les lieux à 4 heures du matin. Les portes du centre n’étaient pas encore ouvertes, et il n’y avait que des policiers devant la porte. Une fois les portes ouvertes, j’ai voté derrière six autres électeurs», affirme le jeune guinéen assis à l’ombre d’un acacia.

A l’aide de son téléphone portable, il s’enquiert de l’évolution du scrutin en Guinée. Sur l’écran de l’appareil, il affiche via un réseau social la photo d’un enfant brandissant un bulletin de vote, accusant du coup le camp présidentiel d’avoir fait voter des mineurs. Et les charges contre le RPG d’Alpha Condé se succèdent. Visiblement, ici il y a plus de militants de l’UFDG.

Exit ces séquences d’accusation, place maintenant au dépouillement des bulletins de vote. 19 heures, le président du bureau de vote numéro 2 vient de fermer les portes après une photo de famille. A l’intérieure de la salle, quatre scrutateurs sont déjà sur place, des enveloppes sous leurs yeux. C’est l’heure du dépouillement. Soudain, des désaccords surgissent sur le bulletin, notamment sur la case à cocher par l’électeur. Au lieu de cocher, d’autres votants ont tout simplement signé. Et quelques délégués estiment que ce vote ne doit pas être cautionné. Finalement, le président téléphone à son supérieur qui valide les bulletins, malgré l’opposition d’un membre du bureau, apparemment un pro Alpha Condé qui ne récoltera que 34 voix contre 209 pour Cellou Dalein Diallo, avec 507 inscrits contre 258 votants. Cellou Dalein a aussi fait mordre la poussière au président sortant dans les bureaux 43 et 7 dans lesquels, l’UFDG a obtenu respectivement 319 et 276 contre 35 et 50 pour le RPG.

Sans doute, comme la précédente élection présidentielle de 2009-2010, lors de laquelle, Cellou Dalein Diallo était vainqueur au Sénégal, cette fois-ci, le chef de file de l’opposition guinéenne, est encore parti pour creuser l’écart devant Alpha Condé et les six autres candidats.

© OEIL D’AFRIQUE

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment