10212018Headline:

Présidentielle malienne, les partisans de IBK confiants.

Boukary Treta, le directeur de campagne du président malien, Ibrahim Boubacar Kéita, dit (IBK), a indiqué mardi à Bamako, que leur candidat “serait réélu de manière large et confortable”, a l’issue du second tour de dimanche.

“Les premières tendances du vote du second tour, (et) les résultats issus du système de centralisation de notre QG de campagne indiquent que le candidat IBK serait réélu de manière large et confortable”, a affirmé Boukary Treta, l’Alliance Ensemble pour le Mali (une plateforme de 68 partis favorables au président sortant), lors d’un point de presse.

“Il semble qu’il se place en première position dans la totalité des régions, dans les juridictions à l’extérieur du Mali, ainsi que dans le district de Bamako”, a expliqué M. Treta, ajoutant que l’alliance de soutien “attend avec sérénité les résultats officiels qui devraient être prochainement communiqué par les autorités compétentes”.

Lundi, le principal opposant malien de ces quinze dernières années, Soumaila Cissé a indiqué qu’il avait une “large avance” sur son challenger de 2013, soutenant que le peuple malien s’était “exprimé pour l’alternance” et n’accepterait “pas que notre victoire soit volée”.

“Les services du gouvernement” projettent de proclamer des “résultats fantaisistes” et “inacceptables” en faveur du président sortant, avait-il fait savoir.

L’Alliance Ensemble pour le Mali “s’insurge contre les allégations de fraudes qui sont proférées par certains dans l’objectif de discréditer un processus électoral pourtant jugé transparent par tous”, a poursuivi le directeur de campagne de IBK, qui a appelé ses partisans à ne pas répondre à la provocation, mais de rester vigilant (parce que), “le gouvernement malien a porté plainte contre x, pour soustraction et utilisation frauduleuse de bulletins de vote”.

Têtes d’affiche de la politique malienne, Soumaila Cissé et Ibrahim Boubacar Keita, captent depuis plus d’un mois, toutes les attentions au Mali. Un air de déjà-vu. Il y a cinq ans, IBK l’a emporté avec plus de 77% des suffrages.

 

jeune afrique

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment