08202017Headline:

Présidentielle Nigériane: Mahammadu Buhari affrontera Goodluck Jonathan

Mahammadu Buhari

Ils étaient cinq candidats à espérer s’opposer à Goodluck Jonathan en février prochain, lors de la prochaine élection présidentielle au Nigeria. C’est finalement Muhammadu Buhari, ancien militaire, qui a obtenu l’investiture de l’APC, principal parti d’opposition, jeudi.

L’ancien général Muhammadu Buhari, âgé de 71 ans, a remporté les élections primaires du Congrès progressiste (APC) avec 3 430 voix, loin devant l’ancien vice-président Atiku Abubakar, 68 ans, donné comme l’autre favori parmi les cinq prétendants, et qui n’a obtenu que 954 voix.
Les 7 214 délégués du parti ont voté par ordre alphabétique jusqu’à 03H00 du matin (02H00 GMT) dans la nuit de mercredi 10 à jeudi 11 décembre dans un stade de Lagos, la capitale économique, où les bulletins ont ensuite été dépouillés en public jeudi après-midi.

Au même moment, le Parti démocratique populaire (PDP) du chef de l’État Goodluck Jonathan tenait un congrès à Abuja pour ratifier la candidature du président sortant, son unique prétendant.

Quatrième tentative

Soutenu par l’ancien président Olusegun Obasanjo, Muhammadu Buhari a déjà été candidat lors des trois dernières présidentielles pour deux différents partis d’opposition aujourd’hui réunis au sein de l’APC, dont il est l’un des fondateurs. Général à la retraite, célèbre pour avoir mené une “guerre contre l’indiscipline” lors de son court passage au pouvoir, entre 1983 et 1985, il a fait de la corruption et de l’insécurité ses deux priorités de campagne.
En 2007, il avait terminé à la seconde place de la présidentielle, derrière Umaru Yar’Adua, alors qu’il était candidat du ANPP (All Nigeria People’s Party). Le 16 avril 2011, Buhari se présente contre Goodluck Jonathan, mais il est une nouvelle fois battu dès le premier tour avec 31 % des voix contre 57 % à l’actuel président.
Buhari est également connu pour sa gestion de la crise alimentaire de 1984-1985, où, pour des raisons populistes, il avait expulsé le million de Nigériens vivant alors au Nigeria. Cet épisode de famine est appelé “El-Buhari” à l’est du Niger…

Laregionale.com et Jeune Afrique

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment