09212018Headline:

RDC: À la faveur de son acquittement par la CPI, l’ancien chef de guerre doit enfin rentrer le 23 décembre.

À la faveur de son acquittement par la CPI, l’ancien chef de guerre doit enfin rentrer en RDC. Objectif : la présidentielle, prévue le 23 décembre.

« En dix ans, que l’on soit dehors ou enfermé dans une prison, personne ne reste le même. Mais j’ai été surpris de retrouver Jean-Pierre Bemba avec le même grand sens de l’humour. » C’est un visiteur du soir qui raconte ses retrouvailles avec l’ancien chef de guerre congolais, acquitté début juin, à la surprise générale, des chefs d’accusation de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité par la Cour pénale internationale (CPI).

« Il a cependant pris beaucoup de recul », assure ce proche de la famille du leader du Mouvement de libération du Congo (MLC). Une sérénité que le « chairman » doit, en grande partie, à son épouse Liliane, très croyante. « En l’absence de Bemba, elle a assumé avec responsabilité le rôle du père et de la mère auprès de leurs cinq enfants », poursuit notre interlocuteur. Aurait-elle aussi assagi son mari ? De l’avis de nombre d’observateurs, c’est un « Jean-Pierre Bemba nouveau » qui s’apprête à briguer, pour la deuxième fois, la magistrature suprême en RD Congo.

 

jeune afrique

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment