08142018Headline:

RDC: Joseph Kabila en route pour un 3e mandat ?

Joseph Kabila maintient toujours le suspens quant à l’éventualité d’une candidature à la présidentielle de décembre prochain. A quelques heures de la clôture du dépôt des dossiers, le candidat de la majorité présidentielle n’est pas encore connu.

Le mercredi 8 août 2018 à 15h30 GMT est la date butoir du dépôt des candidatures pour l’élection présidentielle congolaise du 23 décembre 2018. Plusieurs ténors de l’opposition, dont l’ancien Vice-président congolais récemment libéré de la Cour pénale internationale (CPI), Jean-Pierre Bemba, ont déposé leurs dossiers auprès de la Commission nationale électorale indépendante (CENI). Cependant, Joseph Kabila garde jusque-là un silence sur sa candidature.

En effet, la Constitution n’autorise pas le président congolais à rempiler pour un nouveau mandat, n’empêche que celui-ci ne cesse de multiplier les initiatives dans ce sens. Ce qui avait entrainé une crise politique causant des affrontements meurtriers entre forces de l’ordre et manifestants de l’opposition.

Toutefois, à la suite de l’accord politique de la Saint-Sylvestre le 31 décembre 2016, les acteurs politiques congolais s’étaient convenus de l’organisation des élections générales, mais sans le président Kabila qui assure alors une transition.

Cependant, le président congolais qui entend rester dans le jeu jusqu’à ces joutes électorales a convoqué dans sa ferme de Kingakati à 80 km de Kinshasa, ce mardi 7 août, les membres du Front commun pour le Congo (FCC), coalition au pouvoir pour une concertation en vue du choix du candidat de la majorité présidentielle à l’élection du 23 décembre prochain. Au sortir de ce conclave, Lambert Mende, porte-parole du gouvernement, a annoncé : « L’oiseau rare sera connu tôt le matin (mercredi), à l’aurore. »

Mais jusque-là, le nom de cet homme providentiel n’est pas encore connu. Joseph Kabila passera-t-il la main ou se portera-t-il candidat pour un autre quinquennat ? Telle est l’interrogation qui taraude les esprits à Kinshasa. Toutefois, les propos de Jean-Pierre Kambila, son directeur de cabinet adjoint, en dit long sur les intentions du chef de l’Etat. « Le chef de l’État a réuni ceux qui veulent continuer son œuvre. Le candidat du FCC symbolisera l’unité dans la continuité », a-t-il déclaré. L’ancien Premier ministre Augustin Matata Ponyo pourrait d’ailleurs être son dauphin.

L’on attend donc l’expiration du délai de dépôt desdossiers pour mieux épiloguer sur la candidature de Kabila à la présidentielle. Un schéma russe selon lequel le président Vladimir Poutine a fait la passe à son Premier ministre Dimitri Medvedev avant de devenir son “super Premier ministre” à son accession à la magistrature suprême et revenir aux affaires 5 années plus tard, n’est donc pas à exclure.

La communauté internationale ne cesse de faire pression sur Kabila pour lui faire barrage à l’éventualité d’un 3e mandat, quand bien même le camp présidentielplaide pour le départ de la mission onusienne.

 

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment