11192018Headline:

RDC: L’identification des corps retrouvés dans le Kasaï est en cours

Par RFI Publié le 08-05-2018 Modifié le 08-05-2018 à 07:10

Dans le cadre des opérations de recherche des accompagnateurs des deux experts de l’ONU tués en mars 2017 alors qu’ils enquêtaient sur des violences au Kasaï, dans le centre de la RDC, le gouvernement confirme avoir découvert quatre corps. Une information que RFI vous donnait en exclusivité la semaine dernière. Des tests ADN sont en cours.
C’est une avancée dans l’enquête sur les assassinats des deux experts onusiens au Kasaï et la disparition de leurs accompagnateurs congolais en mars 2017

Le gouvernement de la République démocratique du congo confirme avoir découvert quatre corps qui pourraient être ceux des accompagnteurs.

Des tests ADN sont en cours confirme à RFI Marie-Ange Mushobekwa, ministre des Droits humains, pour mettre des noms sur les corps des victimes.

Les autorités congolaises continuent de coopérer avec l’ONU pour faire la lumière sur ce qui s’est passé dans le Kasaï et justice sera rendue à toutes les victimes des Kamuina Nsapu
Marie-Ange Mushobekwa: «C’est un travail que les médecins légistes vont faire pour certifier que les corps qui ont été retrouvés sont bel et bien les corps des accompagnateurs des deux experts des Nations unies»
08-05-2018 – Par Patient Ligodi

00:00 00:53
Pour les autorités congolaises, les miliciens Kamuina Nsapu sont à l’origine du double assassinat, en mars 2017, de deux experts des Nations unies, l’Américain Michael J. Sharp et la Suédoise Zaida Catalan, sauvagement assassinés non loin de Bunkonde dans la province dans du Kasaï-Central, en pleine insurrection des adeptes du chef Kamuina Nsapu. Depuis, leurs accompagnateurs congolais, Betu Tshintela, Isaac Kabuayi et Pascal Nzala sont toujours portés disparus.

 

RFI

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment