06252022Headline:

RDC: relance du train urbain de Kinshasa pour lutter contre les embouteillages

En République démocratique du Congo (RDC), le gouvernement a annoncé, vendredi 13 mai, la relance du train urbain de Kinshasa pour lutter contre les embouteillages monstres qui paralysent le plus souvent la circulation dans la capitale congolaise. Le train urbain que l’on croyait disparu à tout jamais pourrait donc faire son grand retour dans la vie des kinois, même si aucune date n’a encore été donnée pour le lancement des travaux.

Avec notre correspondant à Kinshasa, Kamanda wa Kamanda-Muzembe

Les voies ferrées, abandonnées depuis des décennies, sont aujourd’hui occupées par des constructions, parfois anarchiques. Des habitations, des commerces et même des bars… C’est ce que l’on retrouve sur ces rails abandonnés, depuis plus de vingt ans.

Même les marchés municipaux ont été construits de part et d’autre du chemin de fer sans le moindre espace de sécurité. Pour relancer le train, le gouvernement envisage donc un déguerpissement très prochainement.

« La plupart des emprises de la voie ferrée urbaine ont été envahies par des constructions anarchiques et l’Etat est en train d’envisager des dispositions pratiques pour pouvoir dégager ces emprises de leur occupant anarchique », a annoncé Chérubin Okende, ministre des Transports.

Recevez toute l’actualité internationale directement dans votre boite mail

Kinshasa est une ville construite pour une population d’environ 400 000 habitants, au départ, mais qui en compte aujourd’hui près de 17 millions, selon les dernières statistiques du gouvernement. Le train urbain servira à désengorger le trafic dans la ville.

Cette organisation du transport de masse passera par la construction d’autres infrastructures routières mieux adaptées à la circulation urbaine.

« Nous avons en perspective le projet de construction de métro à Kinshasa qui devrait nous permettre de mettre sur pied environ 300km de voie ferrée dans la ville de Kinshasa, mais dans l’entre-temps nous sommes en train d’envisager comment reprendre le train urbain dans le réseau existant », poursuit Chérubin Okende.
4

Comments

comments

What Next?

Recent Articles