05292017Headline:

RDC : six membres de la Garde présidentielle ont été tués dans une embuscade

 RDC militaire
Six membres de la Garde présidentielle ont été tués ce lundi dans une embuscade dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC).

Que s’est-il donc passé pour que des membres de la Garde présidentielle soient pris en embuscade ? Il est sans doute trop tôt pour le savoir. Contre toute attente, six soldats de la Garde présidentielle ont été tués ce lundi dans une embuscade, à Goma, dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC), selon des sources militaires et locales.

Ces membres de la Garde présidentielle, unité chargée de la protection du Président Joseph Kabila, et des points stratégiques, circulaient en jeep lorsqu’ils ont essuyé des tirs d’armes lourdes sur une route à 40 km au nord de Goma, capitale de la province du Nord-Kivu. Depuis une vingtaine d’années, l’est de la RDC, très riche en ressources naturelles, est en proie à des milices armées qui convoitent également les richesses du sous-sol de la région qui regorge notamment d’or, de diamants…

Malgré la présence de l’armée congolaise ou encore de la Mission de l’ONU en République démocratique du Congo (Monusco), ces milices continuent à mener des crimes de guerre et crime contre l’humanité en toute impunité. Elles commettent régulièrement de nombreuses exactions : viols, massacres de masse…, semant la terreur auprès de la population du Kivu. Les femmes sont notamment les principales victimes de ce conflit car elles subissent couramment des viols atroces. Il n’est pas rare que ces dernières soient prises à partie par des individus armés lorsqu’elles se rendent au marigot par exemple.

Les pays voisins de la RDC, notamment le Rwanda, sont accusés de financer ces groupes armés, qui sèment le chaos dans la région.

afrik.com

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment