06152019Headline:

Rwanda/Situation socio-politique: condamné par la justice, le chef rebelle Callixte Nsabimana plaide coupable de terrorisme et demande pardon

Vendredi 24 Mai 2019 – Le chef rebelle Callixte Nsabimana, surnommé « Sankara» a comparu pour la première fois devant la justice rwandaise où il a plaidé coupable et demandé pardon au Président Paul Kagamé.

Porté par des policiers, le porte parole des Forces nationales pour la libération du Rwanda (FLN), le commandant Callixte Nsabimana, alias Sankara a été traduit devant la justice jeudi après avoir été exhibé la semaine dernière à Kigali.

Extradé des Comores , Il est accusé de formation d’un groupe armé irrégulier, complicité d’actes terroristes (…), prise d’otages, meurtre et d’avoir lancé des attaques meurtrières dans le sud-ouest du Rwanda 

Jeudi , le chef rebelle a plaidé coupable de toutes les accusations portées à son encontre, dont celle de terrorisme, et admis travailler pour des gouvernements étrangers contre Kigali.

Il s’est par ailleurs fendu en excuses notamment au peuple rwandais ainsi qu ‘au chef de l’ Etat , Paul Kagame  .

“Je m’excuse pour tout ce que j’ai fait, a-t-il déclaré devant le tribunal. Je veux déclarer que mon travail avec le FLN  est fini et que tout ce qu’ils font à partir de maintenant est leur problème et non le mien.”

“Je voudrais présenter mes excuses au président (rwandais Paul Kagame ndlr), à ceux que nous avons blessés et aux familles de ceux qui sont morts. Je m’excuse auprès de tous les Rwandais”, a-t-il ajouté.

Pour rappel , le FLN est un groupe armé qui a revendiqué la responsabilité de nombreuses attaques dans la région de Nyungwe, à la frontière avec le Burundi et la République démocratique du Congo (RDC).

Lire sur koaci

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment