09232017Headline:

Scandale : un ministre africain chassé d’une plage brésilienne / Les raisons

plage

On a pu éviter le pire sur la plage nudiste « Do Abrico » à Rio de Janeiro au Brésil. Un homme a eu une puissante érection sur cette plage en regardant les fesses des filles en tenue d’Adam comme lui.

Selon les informations que nous disposons, un ministre d’un pays francophone d’Afrique centrale était en vacances au Brésil. Il a décidé de passer quelques temps sur la plage nudiste de Rio de Janeiro. La plage Do Abrico située dans la partie Ouest de la ville de Rio. A l’écart des autres plages, Do Abrico jouit des mesures de sécurité exceptionnelles pour permettre
aux nudistes de se baigner en toute quiétude.
Ce ministre dont l’identitée n’a pas été dévoilée était accompagné de son garde de corps et de son chauffeur brésilien à en croire nos sources. En effet, l’homme en tenue d’Adam avait mal débuté sa journée en taquinant toutes les filles sur son passage se retournant à chaque fois pour bien observer leurs derrières. « Vraiment le brésil est le paradis ! Dieu a vraiment aimé ce pays avec des créatures si extraordinaires », disait-il à chaque fois qu’il rencontrait sur son chemin une fille. Il a même demandé à son chauffeur brésilien de lui trouver deux filles pour la nuit.

Ces provocations ne vont vraiment pas l’arranger. Il fera une érection incontrôlée sur la plage en présence de nombreuses personnes. Avec un sexe noir et puissamment debout, ce ministre a attiré l’attention de tout le monde, ce qui a conduit des personnes a alerté le service de sécurité.

Après avoir été averti une fois sur son attitude sur la même plage, il a été prié gentiment de quitter la plage malgré ses plaintes constantes.

Selon le responsable de la sécurité de la plage, il est rare de voir des personnes ne pas contrôler leurs instincts, mais la situation de ce ministre pouvait se faire comprendre. « C’est un africain, et il semblerait que nos frères là aient une libido incontrôlable, et surtout devant toutes ses belles créatures ».
Par Patrice Delwendé

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment