12172018Headline:

Sénat: Ouattara ”froisse” les leçons de bonne gouvernance de Macky Sall

Sauf changement de dernière minute, la mise en place du premier Sénat ivoirien pourrait se faire d’ici à la fin du premier semestre de cette année 2018. Mais déjà, l’on s’interroge sur l’opportunité d’une telle institution pour la Côte d’Ivoire.

Dans son discours de nouvel an, le président de la République, Alassane Ouattara, a annoncé la tenue pour cette année 2018 des élections locales et sénatoriales. Si ces élections ont effectivement lieu, elles donneront à la Côte d’Ivoire les premiers sénateurs de son histoire. Le Sénat est une nouvelle institution prévue par la constitution votée en octobre 2016 par reférendum. Le Sénat fait partie d’une serie de reformes voulues par le chef de l’Etat, y compris la vice-présidence, la Cour des comptes, etc. Certes personne ne sait jusque là, le budget qui lui sera alloué mais nombre d’Ivoiriens s’interrogent sur l’opportunité de cette nouvelle institution pour la Côte d’Ivoire. Surtout que, non loin de nous, au Sénégal, dès son élection, le Président Macky Sall a introduit un projet de loi à l’Assemblée nationale pour la suppression de ce poste jugé inopportun et budgétivore.

Aujourd’hui c’est chose faite. Le Sénat n’est plus qu’un vieux souvenir pour les Sénégalais. Les ressources prévues pour cette institution, près de huit milliards, ont ainsi été consacrés, entre autres, à la solution des inondations, à travers déjà le projet de gestion des eaux pluviales (PROGEP). Une centrale solaire photovoltaïque (d’une capacité de 20 mégawatts) a été mise en service. Avec ses 77 000 panneaux solaires installés sur 50 hectares, elle est présentée par ses promoteurs comme étant la première du genre en activité en Afrique de l’Ouest, et doit alimenter 9000 ménages en électricité.

« J’ai supprimé le Sénat et j’ai utilisé les fonds alloués à cette institution pour construire cette centrale car mon peuple a plus besoin d’électricité que de Sénateurs qui ne servent à rien ! (…) Le rêve de mon ambition pour le Sénégal demeure la satisfaction de chaque Sénégalais et de chaque Sénégalaise qui a droit à une vie décente et digne», soutient le président Macky Sall. Alors que l’on croyait que cette exemple du Président sénégalais servirait de modèle à la Côte d’Ivoire, voici que le chef de l’Etat ivoirien annonce pour cette année 2018 la mise en place du Sénat. Une institution qui continue de susciter des interrogations au sein de l’opinion publique.

David YALA

linfodrome

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment