07242017Headline:

Sénégal: 29ème sommet de l’UA, le hors sujet d’un ministre sénégalais qui a fâché le Président guinéen Alpha Condé

-Après la gifle diplomatique à la dernière élection du président de la Commission de l’Union africaine, en janvier 2017 et le revers à la présidence de la Commission de l’Uemoa, le Sénégal vient, en effet, d’enregistrer une cinglante troisième déconvenue diplomatique.

En effet, une sortie malencontreuse du chef de la diplomatie sénégalaise, au cours d’une discussion sur le Nepad, n’a pas été du goût du Président guinéen Alpha Condé qui est aussitôt sorti de ses gonds et a fusillé violemment l’envoyé spécial du Président Sall. Ce qui a retenu l’attention de bon nombre de délégations qui ont fait le déplacement d’Addis.

Selon nos informations, tout est parti de l’annonce faite par le président en exercice (Ndlr : Alpha Condé), concernant le Nepad qui doit passer sous tutelle de la Commission de l’Ua, dans le cadre de la réforme des institutions de l’organisation continentale.

Une annonce qui n’a pas été du goût de Mankeur Ndiaye, en l’absence du Président Macky Sall, président du comité d’orientation du Nepad. Défendant la position de son chef, le ministre des Affaires étrangères du Sénégal n’y est pas allé de main morte, en provoquant subtilement ou inconsciemment le Président Condé.

«Macky Sall fait actuellement son deuxième mandat à la tête du Nepad. Et s’il s’oppose à la réforme proposée, ce n’est pas parce qu’il brigue un troisième mandat. C’est pour une question de principe. Au Sénégal, on n’aime pas les troisièmes mandats», a déclaré Mankeur Ndiaye 

Et si l’on sait ce que signifie 3ème mandat dans la situation politique actuelle en Guinée, pas étonnant qu’Alpha Condé se soit senti visé par les propos du chef de la diplomatie sénégalaise. Et sa réaction n’a pas tardé.

«Ce n’est pas à vous de nous dire cela. On n’a pas de leçon à recevoir de quiconque. Ce n’est ni le moment, ni le thème du jour», lui aurait lancé l’homme fort de Conakry.

Dans une note rendue publique, le ministère des Affaires étrangères sénégalais a apporté des précisions suite à cette information publiée par nos Confidentiel Afrique.

«(…) Il (le ministre Mankeur Ndiaye) a demandé le retrait du projet en question, tout en précisant que le Président Macky Sall a été élu à la tête du Comité d’orientation du Nepad en 2013 et réélu pour un deuxième mandat en 2015. Le chef de la délégation sénégalaise a par la suite informé le Sommet que, étant, par principe, contre un troisième mandat, le Président Macky Sall n’était pas candidat pour un autre mandat», a précisé le document qui est parvenu à KOACI.

Sidy Djimby Ndao, Dakar

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment