11222017Headline:

Sénégal: la démission d’Abdoulaye Wade à la Une de la presse

Au Sénégal, la mission est terminée pour Abdoulaye Wade. L’ancien président, élu député aux législatives fin juillet 2017, démissionne de son poste avant même l’installation du nouvel hémicycle. A 91 ans, il l’annonce dans une courte lettre adressée au secrétaire général de son parti, le PDS. Mais cela ne marque pas du tout la fin de sa carrière politique.

La démission d’Abdoulaye Wade s’étale dans toute la presse du Sénégal. « Maître Wade ne siègera pas », titre L’Enquête. « Wade démissionne de son poste de député », écrit Walfquotidien. Tous les journaux, y compris le journal d’Etat Le Soleil, reprennent ce lundi le communiqué envoyé par l’ex-chef de l’Etat.

Conséquence directe, « M. Wade ne présidera pas ce jeudi la séance d’installation de la nouvelle législature », indique Walfquotidien. Une présidence qui lui revenait, car il est le doyen des députés.

Abdoulaye Wade se passe donc de cette tribune politique. Un choix, une stratégie, car le « gorgui », malgré ses 91 ans, n’en a pas terminé avec la politique. Dans sa lettre de démission, il fustige Macky Sall en écrivant que les résultats des législatives sont controversés.

En début de week-end, l’ex-chef de l’Etat s’est aussi rapproché du camp Khalifa Sall, en promettant de tout faire pour aider le maire de Dakar à sortir de prison.

Etape par étape, Abdoulaye Wade met en place sa stratégie, cherche la position de force en vue, peut-être, d’accepter la main tendue, le dialogue proposé par l‘autre grand stratège de la vie politique sénégalaise, Macky Sall.

RFI

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment