10182018Headline:

Sénégal: Les journalistes de l’APS réclament un nouveau statut.

Le secrétaire général des agents de l’agence de presse sénégalaise (APS), Bamba Kassé, a affirmé, mardi à Dakar, que “l’APS n’a pas de connexion internet et de téléphone depuis un an”, lors d’un sit-in, pour “réclamer plus d’équité et un nouveau statut”, a constaté une journaliste de Afrique sur7.

“L’APS n’a pas de connexion internet depuis un an”, a dit M.Kassé, ajoutant que “le téléphone aussi a été coupé parce qu’on doit des dettes”, face à la presse.

Selon le secrétaire général, “cela dénote d’un manque de considération parce qu’on ne peut plus travailler dans ces conditions”.

Munis de banderoles rouges, près de 60 journalistes scandaient vers 11H30 (GMT et locale) “presse précarisée, démocratie en danger, non à la mort de l’APS”.

Pour le secrétaire général du syndicat des professionnels de l’information et de la communication (Synpics), Ibrahima Khaliloulah Ndiaye, “nous sommes présents à cet sit-in pour soutenir la grève des agents de l’APS, car on doit structurer cette agence”.

En grève depuis le 6 septembre, Bamba Kassé avait estimé que “Le management de l’APS est catastrophique car 44 agents ont été remerciés sans préavis”,lors d’un premier sit-in de revendication

Le syndicat avait annoncé une grève de 96H “renouvelable” pour “voir les difficultés structurelles et de gestion définitivement résolues”

Rassemblés vers 11H00 (GMT et locale) dans la cour de la maison de presse, près de 20 agents, étaient vêtus de tee-shirts et banderoles rouges et scandaient “On est fatigués, on veut travailler”.

Le secrétaire général avait aussi ajouté qu’”il n’y aura rien sur le fil du site web de l’agence jusqu’au mardi”.

“Avant janvier, le processus de restructuration doit connaitre une fin”, a souhaité Bamba Kassé.

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment