10052022Headline:

« Si j’avais su que c’était un ancien légionnaire français… », Alpha Condé parle de Mamadi Doumbouya

 

Renversé il y a près d’un an et actuellement hors du territoire national de la Guinée, l’ancien dirigeant Alpha Condé, a regretté d’avoir nommé le lieutenant-colonel Mamadi Doumbouya à la tête des forces spéciales de la Guinée.

Installé à Istanbul depuis le 21 mai dernier, Alpha Condé, renversé le dimanche 05 septembre 2021, est revenu sur la période sombre de sa carrière politique au micro de Jeune Afrique. Des informations du média panafricain, Alpha Condé déplore amèrement la nomination de son tombeur à la tête des forces spéciales et dit n’avoir pas consulté son dossier avant sa nomination.

« Le CV de Doumbouya ne m’a jamais été soumis ; si j’avais su que c’était un ancien légionnaire français, je ne l’aurais jamais choisi », tels sont les propos de l’ancien président Guinéen Alpha Condé, rapportés par JA. Selon le média, la nomination du colonel Mamadi Doumbouya, serait venu d’un groupe de pression composé du premier ministre Kassory Fofana, du ministre de la Défense Mohamed Diané, de son conseiller spécial Tibou Kamara et du général Namory Traoré.

Né le 04 mars 1938 à Boké en Basse-Guinée, Alpha Condé est un homme d’État guinéen. Il a été président de la République de Guinée du 21 décembre 2010 au 05 septembre 2021, date à laquelle, il a été renversé par un coup d’Etat militaire mené par les forces spéciales présidées par le lieutenant-colonel Mamadi Doumnouya. Ce coup de force militaire a été précédé par de violentes manifestations qui ont fait de nombreuses victimes dans le pays, suite au tripatouillage constitutionnel qui a permis à M. Condé d’entamer un troisième mandat.

Melv

Comments

comments

What Next?

Recent Articles