01192022Headline:

Sierra Leone: au moins 98 personnes tuées dans l’explosion d’un camion-citerne à Freetown

En Sierra Leone, un nouveau bilan provisoire fait état d’au moins 98 personnes tuées et de 92 personnes gravement brûlées, dans l’explosion d’un camion-citerne vendredi 5 novembre au soir, dans la zone industrielle de Wellington, à l’est de la capitale, Freetown, a annoncé ce samedi 6 novembre l’Agence nationale de gestion des catastrophes (NDMA).

« Les données fournies jusqu’à présent indiquent qu’au total 98 décès ont été enregistrés et 92 survivants sont actuellement admis dans divers hôpitaux de Freetown », indique la NDMA dans un communiqué.

Des vidéos de la catastrophe montrent l’ampleur de l’incendie qui s’est propagé dans le quartier. Des personnes aux vêtements fondus aux regards hagards, une énorme fumée noire qui monte des différents brasiers désormais éteints…

Dans une publication, sur les réseaux sociaux, la maire de Freetown explique qu’un camion transportant du carburant est entré en collision avec un autre véhicule, ce qui a provoqué l’explosion. L’élue ne précise pas le bilan exact des victimes. C’est l’agence nationale de gestion des catastrophes qui a dirigé l’intervention, vendredi soir. « Il y a tellement de victimes, c’est un terrible, terrible accident », a déclaré, sur les lieux, son directeur général.

Mohammed Lamine Cissé, témoin et victime de la catastrophe, a perdu deux de ses enfants. Il témoigne au micro de Kadiatou Diallo, de la rédaction de RFI en fulfulde : « On était assis, ici au carrefour, quand soudain nous avons vu un camion qui roulait à vive allure. Il a heurté un camion-citerne. Vu le choc, il y a eu une fuite d’essence. C’est ce qui est à l’origine de l’incendie. Moi-même j’ai perdu mes deux enfants. Il y a eu tellement de morts qu’on ne peut pas les compter. C’est énorme. Il y avait beaucoup de taxis motos dans la circulation. La plupart des chauffeurs sont décédés. Il y a même le fils de mon frère qui est décédé. Il a été complètement consumé par les flammes. Les personnes brûlées ont été transportées à l’hôpital Connaught. C’est la nuit que les sapeurs-pompiers, avec le concours des citoyens, ont pu éteindre le feu. J’ai presque tout perdu, même ma voiture. Je n’ai plus rien maintenant. »

Le président Julius Maada Bio, actuellement en Écosse, pour la COP26, s’est exprimé sur Twitter dans la matinée. Il se dit « profondément troublé par cet incendie tragique et les horribles pertes en vies humaines ». Présentant ses condoléances aux familles de victimes, le président promet que son gouvernement fera tout pour soutenir les familles touchées.

Melv Le Sage

Comments

comments

What Next?

Recent Articles