09302022Headline:

Somalie: le président Hassan Cheikh Mohamoud a rendu visite aux soldats déployés en Érythrée

Après trois ans de démentis ou de déclarations contradictoires, on en sait désormais un peu plus sur les milliers de soldats somaliens envoyés s’entraîner en Érythrée, et dont l’existence même a été longtemps niée par les deux gouvernements. Le nouveau chef de l’État somalien Hassan Cheikh Mohamoud les a rencontrés, ce dimanche 10 juillet 2022, au cours de sa première visite officielle, très médiatisée, en Érythrée.

Des milliers de soldats, alignés au garde-à-vous sur un terrain militaire érythréen, on ignorait jusque-là où ils étaient précisément. Leurs familles, ces dernières années, s’en étaient d’ailleurs inquiétées, au point d’avoir mis en difficulté l’ancien président somalien Farmajo avec leurs demandes répétées d’information sur leur sort.

Désormais, on sait au moins qu’ils existent. L’ancien gouvernement somalien a longtemps entretenu le doute à leur sujet, niant un jour leur existence puis minimisant leur nombre le lendemain. Or le nouveau président Hassan Cheikh Mohamoud les a solennellement passés en revue dimanche, devant les caméras d’Eri-TV, la télévision érythréenne, en compagnie de son homologue érythréen Issayas Afeworki et de ses conseillers les plus proches. Il leur a parlé, les complimentant d’avoir « achevé leur entraînement », sous-entendant donc qu’ils rentreraient bientôt, comme le demandent leurs familles.

On ignore toutefois combien ils sont et à quoi ils ont servi ces trois dernières années. Leur unité avait été créée en 2019, en vertu d’un accord sécuritaire tripartite liant l’Éthiopie, la Somalie et l’Érythrée. Certains proches prétendent qu’ils ont été maltraités et que nombre d’entre eux en sont morts. « Aucune formation militaire ne prend trois ans. Alors, qu’est-ce-qui s’est passé ? », se demande d’ailleurs l’analyste somalien Rashid Abdi.

Melv

Comments

comments

What Next?

Recent Articles