06222018Headline:

Sommet UA UE : Le FSA demande une audience à la représentante de l’UA en Côte d’Ivoire et porte plainte contre Sarkozy

Le Forum de la Société civile africaine (FSA) dirigé par, Gnamaka Dogbo Eric, a saisi l’occasion du sommet Union africaine (UA) Union européenne (UE) qui se déroule à Abidjan pour demander une audience à la représentante de l’UA en Côte d’Ivoire et porter plainte contre l’ancien président français, Nicolas Sarkozy, et son ex-ministre des affaires étrangères, Alain Juppé.

A défaut de pouvoir prendre part au 5ème sommet de l’Union africaine (UA) Union européenne (UE) qui se déroule sur le sol ivoirien, le Forum de la Société civile africaine (FSA) entend rencontrer la représentante de l’UA en Côte d’Ivoire, pour protester contre le drame des migrants africains en Libye. Pour ce faire, le président du FSA, Gnamaka Dogbo Eric, lui a adressé un courrier. « Depuis un moment, nous suivons avec intérêt, l’actualité socio politique et économique dans le monde. Nous avons été interpelés par la situation sécuritaire et humanitaire qui prévaut en ce moment en Libye. Nous ne pouvons pas rester silencieux face à tout ce qui se passe dans ce pays, raison pour laquelle nous sollicitons cette audience en vue de vous donner notre position », peut-on lire dans le courrier signé du président du FSA.

 

Par ailleurs, le Forum de la société civile africaine a porté plainte contre l’ex-président français, Nicolas Sarkozy, et son ancien ministre des affaires étrangères, Alain Juppé, auprès de SEM Jean François Valette, ambassadeur de l’UE en Côte d’Ivoire. « Nous, Forum de la société civile africaine, portons plainte contre M. Nicolas Sarkozy, ex président de la République française et son ex ministre des affaires étrangères, M. Alain Juppé », écrit le FSA dans sa plainte.

 

Le Forum de la société civile africaine tient pour responsables l’ex-président français et son ancien ministre des affaires étrangères du désordre survenu en Libye et dont les migrants africains paient le prix fort. « Pour nous, Forum de la société civile africaine, cette situation prend sa source en 2011. C’est le 10 mars 2011 que le président Sarkozy reçoit à Paris les représentants du conseil national de transition (CNT) et, est le premier Chef d’État à reconnaître officiellement cet organe de l’insurrection comme seul représentant de la Libye ».

Adolphe Agoua

linfodrome

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment