06242024Headline:

Soudan : 10 000 personnes ont fui vers la Centrafrique

Environ 9 700 personnes ont traversé la frontière vers la Centrafrique depuis le Soudan voisin, où des combats entre armée et paramilitaires en guerre pour le pouvoir font rage depuis 21 jours, a annoncé vendredi le Bureau de coordination humanitaire de l’ONU (OCHA) en Centrafrique.

Quelque “9 700 personnes, dont 3.460 rapatriés centrafricains, ont préventivement traversé la frontière du Soudan et sont hébergés par des familles d’accueil ou installées dans des campements spontanés”, dans la ville d’Am-Dafock, frontalière du Soudan dans le nord de la Centrafrique, leur nombre devrait augmenter à mesure que l’enregistrement se poursuit a indiqué l’OCHA dans un communiqué transmis vendredi à l’AFP.

L’organisation indique également que des hauts responsables humanitaires et gouvernementaux se sont rendus à Am-Dafock afin d’évaluer la situation dans cette région inondable, et dont l’accès devrait être très limité après le début de la saison des pluies (fin mai), s’inquiète l’OCHA.

L’ONU rappelle qu’en Centrafrique 3,4 millions de personnes soit 56% de la population ont besoin d’assistance et de protection. Dans le nord de ce pays parmi les plus pauvres au monde et en proie à une guerre civile depuis plusieurs années, 120 000 personnes ont besoin d’assistance alimentaire, précise l’organisation.

Au 21e jour de conflit au Soudan, les habitants de la capitale Khartoum ont été réveillés par des frappes aériennes et tirs de mitrailleuses, en dépit des promesses de trêve. Les combats entre l’armée dirigée par le général Abdel Fattah al-Burhane, et les Forces de soutien rapide (FSR) du général Mohamed Hamdane Daglo, ont fait depuis le 15 avril environ 700 morts, selon l’ONG ACLED qui recense les victimes de conflits.

Les combats ont fait plus de 5 000 blessés, déplacé au moins 335 000 personnes et ont poussé 115 000 autres à l’exil, selon l’ONU, qui réclame 402 millions d’euros pour aider le pays, l’un des plus pauvres au monde.

L’ONU prévient que 860.000 personnes, des Soudanais mais également de nombreux Sud-Soudanais retournant dans leur pays, pourraient traverser les frontières ces prochains mois.

Plus de 56 000 personnes sont arrivées en Egypte, selon l’ONU, plus de 12 000 en Ethiopie et 30 000 au Tchad.

What Next?

Related Articles