08142018Headline:

Soumaila Cissé a invité les opposants contre IBK pour une “alternance”

Le chef de file de l’opposition au Mali, Soumaila Cissé, a invité vendredi à Bamako les autres candidats à la présidentielle du 29 juillet, à former “un large front’’ contre le chef de l’Etat sortant, Ibrahim Boubacar Keita, en vue du second tour du scrutin prévu le 12 août.

“Je les invite à la constitution d’un large front démocratique pour l’alternance, le changement et la rupture (…) Je vous invite à la constitution d’un front pour le Mali’’, a affirmé M. Cissé, dans une déclaration lue à son QG de campagne, en présence d’une centaine de partisans rassemblés.

Huit millions d’électeurs maliens étaient aux urnes dimanche pour élire leur président parmi 24 candidats en lice.

Un second tour opposera le 12 août, IBK, arrivé en tête avec 41,42% des suffrages, à Soumaila Cissé (17,80%), selon les résultats provisoires du premier tour proclamés jeudi soir par le ministre de l’Administration territoriale Mohamed Ag Erlaf.

Selon ces mêmes résultats, Aliou Diallo (07,95%), Cheick Modibo Diarra (07,46%) respectivement 3e et 4e, arrivent derrière IBK et Soumaila Cissé.

“Le camp du changement est majoritaire, nous sommes majoritaires dans le pays. Alors unissons-nous, mes sœurs et mes frères. La victoire est proche. Elle est à portée de main si nous nous rassemblons’’, a-t-il insisté.

Lundi, au lendemain du premier tour et alors que les résultats officiels n’étaient pas encore connus, le directeur de campagne de Soumaila Cissé, Tiebilé Dramé, avait déjà appelé les autres candidats à “la mise en place d’un vaste front démocratique’’ pour battre IBK.

Deux jours après, une vingtaine de candidats, parmi lesquels les principaux challengers de IBK, avaient dénoncé, au cours d’une conférence de presse conjointe, les résultats du scrutin (qui n’étaient pas encore connus) qu’ils estimaient “émaillé de multiples anomalies’’.

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment