05272022Headline:

Tensions Mali/France: Bamako « n’exclut rien » dans ses relations avec Paris, Abdoulaye Diop

Alors que les tensions entre la France et le Mali grandissent progressivement et ont été exacerbées ces dernières heures par des échanges verbaux entre les autorités des deux parties, le chef de la diplomatie malienne assure que son pays « n’exclut rien » en ce qui concerne ses relations avec Paris. Il a cependant indiqué qu’un appel au départ des forces françaises n’était pas à l’ordre du jour.

«Le Mali non plus n’exclut rien par rapport à ces questions si ça ne prend pas en compte nos intérêts», a déclaré Abdoulaye Diop, le ministre malien des affaires étrangères à Radio France Internationale vendredi. Il fait référence aux questions liées à la coopération entre les deux pays, dans un contexte où les tensions se sont vivement accrues. La réaction du ministre malien est venue en réponse aux propos de son homologue français Jean-Yves Le Drian qui a récemment évoqué le constat d’une «rupture du cadre politique et du cadre militaire», devant la dégradation accélérée des rapports des deux pays.

Le ministre malien des Affaires étrangères a également indiqué que le mali était prêt à dénoncer l’accord de défense conclu avec la France, dont il a demandé récemment la révision à Paris, parce que «certaines dispositions sont contraires à la Constitution et à la souveraineté du Mali». «Nous attendons une réponse rapide de Paris. A défaut de réponse assurez-vous [soyez assurés] que le Mali s’assumera», a-t-il ajouté.

Après que le Mali a exigé et obtenu le départ des forces danoises de son territoire, ce qui a exacerbé d’ailleurs les tensions avec la France, la question se pose quant à une probable demande malienne du départ des forces françaises du pays. Sur le sujet, Diop a été clair. « Cette question n’est pas pour le moment sur la table», a-t-il déclaré. Cependant, «si une présence à un moment donné est jugée contraire aux intérêts du Mali, nous n’hésiterons pas à nous assumer, mais nous n’en sommes pas là », a précisé le responsable.

Le Mali a exigé avec insistance le retrait des forces militaire du Danemark de son territoire pour n’avoir pas obtenu l’autorisation du gouvernement avant de les déployer. La situation a rendu encore plus tendues les relations avec la France et ses partenaires européens. Le ministre français des affaires étrangères Le Drian, a qualifié le gouvernement malien d’illégitime qui prend des « décisions irresponsables ». Il a ensuite déclare que la « junte est incontrôlable » et qu’ »on ne peut pas rester comme ça ».

Melv

Comments

comments

What Next?

Recent Articles