05252022Headline:

Terrorisme au Sahel: « l’opération française a été un succès, et même un succès important », Mohamed Bazoum

Alors que plusieurs observateurs assurent que l’opération militaire française au mali a été un échec pur, le président nigérien Mohamed Bazoum, a estimé que c’était le contraire et que Barkhane a été un vrai succès au Sahel.

Selon Bazoum, si l’on prend en compte « une certaine opinion africaine qui voudrait que Barkhane règle tous les problèmes du terrorisme au Sahel, évidemment, on dira que Barkhane a échoué ». Par contre, il estime que si on reste lucide sans se mettre dans les émotions, on peut facilement dire que Barkhane a été « un succès important au Sahel ».

« Pour avoir réussi à tuer 2 800 terroristes parmi les plus combatifs des groupes mobilisés dans le Sahel ; pour avoir tué Droukdel et le patron de AQMI en Algérie, en la centrale, la mère-même ; pour avoir tué Abou Walid Al-Sahraoui qui est le chef de l’Etat Islamique dans le Grand Sahara ainsi que tous ses principaux lieutenants et tous les lieutenants de Iyad AG Ghali, lorsqu’on voit la chose sous cet angle-là, on ne peut que conclure que l’opération française a été un succès, et même un succès important », a indiqué Bazoum dans un entretien avec Al Jazeera.

« Nos armées ont le rôle le plus important et c’est à elles d’échouer ou de ne pas échouer. C’est à elles, précisément, de ne pas échouer », a-t-il affirmé, soulignant n’avoir jamais pensé que « Barkhane, ou que les partenaires extérieurs avaient vocation à se substituer à nos armées et avoir des résultats qui seraient à eux propres dans lesquels nous, nous ne prendrions pas part ».

Mohamed Bazoum estime que ce qui se passe au Sahel est du fait de la faiblesse et de l’impuissance des armées de la région. « Si nos armées ne sont pas performantes, leurs alliés, quels que soient leurs résultats, on aura l’impression d’une situation plutôt mitigée à la fin. Et à mon avis, Barkhane est victime de cela », a-t-il soutenu.

Melv

Comments

comments

What Next?

Recent Articles