10052022Headline:

Togo: une nouvelle attaque djihadiste dans l’extrême nord

Au petit matin de ce jeudi 16 juin, des hommes armés ont attaqué Kpendjal, une localité frontalière au Ghana et au Burkina Faso, au nord du pays. Pour le moment, aucun bilan n’a été communiqué.

La Préfecture de Kpendjal dans la Région des Savanes dans l’extrême nord du Togo a enregistré, très tôt ce 16 juin 2022, une nouvelle attaque terroriste. Des hommes armés, non encore identifiés, ont fait une nouvelle incursion terroriste entre les cantons de Gnoaga et de Gouloungoussi dans la zone frontalière avec le Burkina-Faso. Selon les médias locaux, l’attaque a été repoussée, mais aucun bilan n’a encore été communiqué.

Il faut préciser que Lomé a décrété, lundi 13 juin, « l’état d’urgence sécuritaire » dans cette région des Savanes. Cette zone située dans l’extrême nord du Togo ayant déjà enregistré deux attaques terroristes.

Huit soldats togolais ont été tués et 13 autres blessés dans la nuit du 10 au 11 mai dans une attaque terroriste dans le nord du Togo. Une quinzaine d’assaillants avait été tuée lors de cette attaque par les militaires togolais, avait souligné le gouvernement.

Depuis plusieurs années déjà la zone du Sahel est en proie au terrorisme et les pays frontaliers du Burkina notamment le Bénin, le Togo subissent des attaques djihadistes. Les mêmes groupes ont été détectés au nord du Ghana pays aussi frontalier avec le Burkina même s’ils n’ont pas encore agi.

Melv

Comments

comments

What Next?

Recent Articles