05192022Headline:

Transition politique: la CEDEAO et le Mali s’accordent pour la reprise du dialogue

La Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a déclaré ce vendredi, avoir pris acte de l’engagement renouvelé des autorités maliennes de la transition à œuvrer pour un retour à un ordre constitutionnel normal.

La commission de la CEDEAO prend note du communiqué du 9 février 2022 du gouvernement du Mali relatif au mécanisme pour la poursuite du dialogue avec la CEDEAO et qui réaffirme également l’engagement des autorités de la transition à œuvrer pour un retour à un ordre constitutionnel normal, indique un communiqué publié par l’organisation sous-régionale ce vendredi 11 février 2022.

La commission rappelle que les consultations au niveau technique se tiennent entre les autorités maliennes et le comité local de suivi de la transition ( comprenant la CEDEAO, l’Union Africain et les Nations-Unies, le Ghana et le Nigéria) assistés d’experts sur le chronogramme des élections. Cependant, le groupe de travail au niveau ministériel n’a pas été mis en place jusqu’à ce jour, souligne la CEDEAO.

Un compromis pour la réussite de la transition
Mercredi 9 février, les autorités maliennes ont annoncé la mise en place d’un mécanisme de concertation avec la CEDEAO, l’UA et la communauté internationale afin de trouver un compromis pour la réussite de la transition dans le pays.

« Dans le cadre de la poursuite du dialogue avec la CEDEAO, l’Union Africaine et la Communauté internationale concernant la conduite de la Transition, le Gouvernement de la République du Mali a mis en place un Mécanisme de Concertation pour soutenir cette dynamique », a indiqué le gouvernement dans le communiqué rendu public mercredi. « Ce mécanisme a pour but de rechercher une solution conciliant les aspirations du Peuple Malien et les demandes de la Communauté internationale, notamment à travers l’adoption d’un chronogramme consensuel », a poursuivi le communiqué.

Le Mécanisme est structuré en deux groupes détaillés par les autorités dont, un Groupe de Dialogue au niveau ministériel qui a pour objectif de faciliter le dialogue entre les parties prenantes et d’œuvrer à un rapprochement de positions et à la recherche de compromis sur les questions en suspens. Le second groupe, le Groupe de Travail Elargi, a pour mission, de faire l’évaluation technique du projet de chronogramme de la Transition présenté à la CEDEAO.

Melv

Comments

comments

What Next?

Recent Articles