01222017Headline:

Un journaliste ivoirien de L’inter prit pour un djihadiste a été arrêté…

Un journaliste ivoirien suspecté de collaborer avec les djihadistes: le film de son interpellation

Le journaliste Tié Traoré du quotidien ivoirien, L’inter, mis aux arrêts pour une présumée collaboration avec les djihadistes qui ont attaqué la ville malienne de Fakola, puis relâché, a regagné Abidjan, lundi soir où il a été auditionné à la Brigade de recherches de la gendarmerie en présence de son rédacteur en chef, Ziao Hamidou, a appris APA, dans la capitale économique ivoirienne.

Selon des sources proches du journal, Tié Traoré était en reportage dans la ville frontalière malienne Fakola, sur les traces des djihadistes qui y ont perpétré des attaques, la semaine dernière.

Le journaliste, avancent les mêmes sources, a été arrêté, en dépit de son ordre de mission régulière, par les forces de l’ordre maliennes qui lui reprochent de ‘’n’avoir pas d’autorisation des autorités de l’administration du territoire malien”.

Il a été ‘’pris pour un djihadiste ou à tout le moins un collaborateur et traité comme tel avant d’être conduit à la préfecture de Kolondieba dont dépend la ville de Fakola”, où il a été entendu avant d’être remis aux autorités sécuritaires ivoiriennes de Tengrela, souligne une autre source proche du dossier.

Conduit à la compagnie territoriale de la gendarmerie de Korhogo, Tié Traoré subira un deuxième interrogatoire avant de regagner Abidjan où la brigade de recherche, l’a à nouveau interrogé sur sa présence au Mali, cette fois, en présence du Rédacteur en chef du journal L’Inter.

APA/AIP

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment