10212017Headline:

Un poème pour la defunte Femme de Patrice Lumumba. A Lire et à Méditer

veuve de lumbuba

Maiéto pour Pauline

Quand ce soir tu reverras
Patrice
Porte-lui une offrande
De karité et de Kaolin
Sur son front haut
De nos espoirs fléchés
Dresse-lui une couronne
De tes mains
Tendres

Quand ce soir tu reverras
Patrice
Garde-le du chant trop long
De nos guerres fratricides
De la lèpre douloureuse
De nos suicides
Anaphoriques
Dresse-lui une couronne
De tes mains
Tendres

Quand ce soir tu reverras
Patrice
Porte-lui une écorce d’Iroko
La chair et le sang de l’arbre
Qui disent par-delà les silences
La sève immortelle
De notre foi en l’Afrique
Une écorce d’Iroko
Qui fasse écho
A notre serment
Incorruptible
De peindre l’Afrique
Dont il a rêvé

Quand ce soir tu reverras
Patrice
Porte-lui une offrande
De karité et de Kaolin
Sur son front haut
De nos espoirs immortels
Dresse-lui une couronne
De tes mains
Tendres

Josué Guébo
24 décembre 2014
© 2014 J. GUEBO

Photo de Josué Guébo.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment