07242017Headline:

Une Sénégalaise en prison en Arabie Saoudite a été condamnée à mort /les faits

C’est dans un communiqué rendu public jeudi dernier que le président d’Horizon sans frontières, Boubacar Sèye a rejeté avec la dernière énergie la condamnation à Mort de Mbayang Diop, une ressortissante sénégalaise emprisonnée pour crime de sa patronne en Arabie Saoudite.

Selon plusieurs médias, la Sénégalaise avait agi ainsi en guise de légitime défense, suite à plusieurs humiliations dont elle avait été victime et des traitements inhumains qu’elle subissait régulièrement de la part de sa patronne.

Pour l’Organisation internationale des migrants, il s’agit d’une erreur judiciaire au regard des zones d’ombre qui demeurent (homicide involontaire ou légitime défense) sur ce drame. A cet effet, le code criminel peut autoriser à une Cour d’Appel, l’annulation de cette condamnation. Il s’agira à cet effet d’une mission régalienne de L’Etat.

Horizon sans frontières (Hsf) exhorte les autorités saoudiennes à prendre les mesures nécessaires pour réviser, annuler cette condamnation et ouvrir les voies à une résolution de l’affaire sur une base humanitaire et miséricordieuse. Il faut dire que la démarche des autorités sénégalaises a été quelque peu maladroite.

En effet, l’Etat du Sénégal a été le premier à condamner Mbayang Diop alors qu’il aurait dû se prévaloir de la présomption d’innocence.

D’après Rfi, le responsable des Sénégalais de l’extérieur avait déclaré que Mbayang Diop a reconnu les faits, une faute stratégique grave qui profitera aux Saoudiens. Sur les ondes de la Rfm, il a été indiqué que 40 millions auraient été versés par l’Etat à la direction des Sénégalais de l’extérieur pour l’organisation de la défense de Mbayang.

Une démarche qui choque le peuple du Sénégal et de la diaspora. Selon plusieurs Sénégalais, l’Etat devrait plus s’impliquer en mobilisant tous les grands avocats pour éviter ce verdict qu’ils n’ont pas rejeté. Horizon Sans Frontières va appeler à une manifestation dans les prochains jours en soutien à Mbayang Diop.

Pour l’instant, Mbayang Diop ne va pas rejoindre le couloir de la mort. Car la sentence ne sera pas automatiquement exécutée; ses enfants étant encore mineurs. Par conséquent, elle va rester en détention pour encore quelques années avant que la justice saoudienne n’ordonne son exécution.

Il faut noter que la jeune femme est actuellement détenue à la prison de Fayçaliyah de Damman où elle est incarcérée depuis juin 2016, après son arrestation pour le meurtre de son employeur.

content_image

afrikmag

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment