03272017Headline:

URGENT! Burkina : C’est la Fin de l’assaut sur le camp des ex-putschistes, Dienderé en fuite

gilbert-diendere

Burkina Faso : Fin de l’assaut sur le camp des ex-putschistes, Dienderé en fuite

L’assaut lancé par l’armée loyaliste sur les éléments du Régiment de sécurité présidentielle (Rsp), retranchés dans leur camp situé derrière la présidence, est terminé a indiqué le général Gilbert Diendéré qui avait été porté à la tête des putschistes.

“L’assaut est terminé sur le camp de Naaba Koom II” quelques heures après que des tirs de roquettes aient été entendus sur la caserne des ex-putschistes, a-t-il déclaré à travers un communiqué transmis à la presse.

Le général Gilbert Diendéré a quitté le camp Naaba Koom 2. Il n’a cependant pas encore été mis aux arrêts. Aucun bilan sur d’éventuelles victimes n’a été communiqué.

Acculés par les premiers tirs à l’arme lourde de l’armée régulière, le général Gilbert Diendéré avait demandé à ses hommes de ”déposer les armes pour éviter un bain de sang” et de rentrer dans les rangs pour leur déploiement à leurs lieux d’affectation suite à la dissolution du RSP.

Soupçonné d’avoir instrumentalisés les soldats pour résister au désarmement et au démantèlement de cette unité d’élite, l’officier général avait souligné que ”Ce n’est pas moi qui incite les gens à ne pas désarmer. Je ne fais que leur prodiguer des conseils nécessaires. Ce n’est pas moi qui décide du désarmement ou du non désarmement”.

Ce sont ”des éléments incontrôlés qui ont pris des initiatives très dangereuses” dont il “invitait à déposer les armes pour éviter tout bain de sang inutile”.

La réédition de l’ex garde prétorienne du président déchu Blaise Compaoré ainsi annoncée, le Général Diendéré a indiqué vouloir se mettre ”à la disposition de la justice de mon pays”.

Boa, Ouagadougou

Burkina Faso: Sous les tirs de l’armée, Diendéré demande aux éléments du RSP de déposer les armes

– Acculé sous les premiers tirs à l’arme lourde de l’armée, avec une poignée de putschistes résistants au camp Naaba Koom,Gilbert Diendéré a demandé aux éléments du Régiment de sécurité présidentielle (Rsp) de déposer les armes.

” Je demande aux éléments duRSP  de déposer les armes” a lancé par voie radiophonique celui qui quelques heures auparavant, encerclé par l’armée, était lâché par le chef de corps du régiment dissout et une centaine de militaires.

Comme pressenti, l’armée a commencé à attaquer le camp à l’arme lourde pour définitivement en terminer avec l’épisode du coup d’Etat. Des tirs de roquettes ont visé le camp comme rapporté à KOACI par des sources militaires sur place.

Le général putschistes proche de Blaise Compaoré était accusé lundi avec Djibril Bassolé d’organiser une résistance par les autorités de transition réhabilitées après un coup d’Etat raté.

Bassolé, ancien ministre et candidat déclaré avant le putsch, a été arrêté mardi matin par la gendarmerie et son domicile a été perquisitionné.

Le Général Diendéré appelle ses hommes à déposer les armes pour ”éviter un bain de sang inutile”

”Vu la dégradation de la situation, je demande aux militaires éléments du rsp d’accepter le désarmement, de déposer les armes pour ne pas envenimer la situation”  a déclaré le général Gilbert Dienderé qui avait été porté a la tête du putsch.

”Il ne s’agit pas de ma volonté mais de celle des hommes. Ce n’est pas moi qui incite les gens a ne pas désarmer. Je ne fais que leur prodiguer des conseils nécessaires. Ce n’est pas moi qui décide du désarmement ou du non désarmement”, a-t-il insisté.

Selon lui, ce sont ”des éléments incontrôlés qui ont pris des initiatives” qu’il “invite a déposer les armes pour éviter tout bain de sang inutile”

”En tant que officier général, je suis soucieux de la sécurité du pays, de la paix sociale même si je comprend leur douleur, je demande a tous les éléments de rentrer dans les rangs dans la caserne ou dans leurs lieux d’affectation”, a–t-il ajouté .

Alors que tirs d’armes lourdes sont entendues autour de la caserne du RSP, ou les ex-putschistes se sont retranchés, le général a confirmé le départ du chef du corps duRSP Search RSP et d’une centaine de soldats qui se sont rendus à l’armée loyaliste.

Il a cependant démenti la version du gouvernement selon laquelle lui et le general Bassole auraient fait entrer des combattants et djihadistes sont rentrés au Bf.

Boa, Ouagadougou

koaci

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment