07262017Headline:

URGENT! Burkina : Le général Diendéré a été arrêté !

gilbert diendéré

Le Général Dienderé a été arrêté aujourd’hui jeudi aux alentours de 15H30 selon que nous ont appris les sources officielles. Il a ensuite été acheminé sous haute escorte à la gendarmerie de Paspanga de Ouagadougou et sera présenté sous peu devant la justice militaire pour un jugement.

Même si sa remise a été négociée avec des garanties pour sa sécurité et sa famille, celui qui a failli plonger le peuple dans le chaos est actuellement hors d’état de nuire.

Selon une source diplomatique, plusieurs ambassadeurs ont mené les discutions auprès de la nonciature où s’était retranché le général putschiste pour sa remise aux autorités.

Le camp de la gendarmerie était sous haute sécurité depuis mardi, jour de l’assaut contre la caserne des putschistes.

Le Général de gendarmerie, Djibrill Bassolé arrêté également mardi, pour des soupçons de complicité dans le coup d’Etat, se trouverait également dans le même camp, indique également une autre source.

L’arrestation du général Gilbert Diendéré, auteur du putsch du 17 septembre et retranché dans une représentation diplomatique (Ambassade du Vatican) encerclée de militaires n’était “plus qu’une question d’heures’’ avait annoncé un peu plus tôt le premier ministre Yacouba Isaac Zida.

“Nous sommes en négociations pour qu’on puisse nous le remettre. Mais nous comprenons aussi qu’ils ont besoin d’avoir un certain nombre de garanties. Notamment que sa vie sera sauve. Nous avons donné cette garantie. Donc ce n’est plus qu’une question d’heures”, déclarait Zida.

“A la suite de l’assaut des militaires loyalistes contre les putschistes, leur chef s’est retranché dans une enclave diplomatique (Nonce apostolique située non loin du camp, ndlr). Le Burkina Faso est respectueux de cette enclave diplomatique. Pour cela, nous n’allons donc pas la violer” avait-t-il rappelé assurant que les autorités allaient “pouvoir le récupérer et le mettre à la disposition de la justice”.

Cet assaut n’a, selon les affirmations du président Michel Kafando, fait aucune victime ni du côté des forces loyalistes ayant mené les opérations ni du côté des insoumis de l’ex-régiment de sécurité présidentielle dont M. Zida était le numéro avant la chute de Blaise Compaoré.

Après l’assaut des forces loyalistes contre le Camp Naaba Koom II, le général Gilbert Diendéré, auteur du putsch manqué du 17 septembre dernier, avait trouvé refuge dans une représentation diplomatique, notamment la nonciature, la résidence du Nonce apostolique, ambassadeur du Pape au Burkina Faso.

S.Yow

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment