11202017Headline:

Voici les 2 chefs d’etats qui ne se parlent plus à cause d’ébola

Site ebola

Ce mépris de Macky Sall. La stigmatisation et l’isolement qu’il lui a imposés. Et lors de sa participation au sommet de la Francophonie, au Sénégal, dans son discours, il n’a pas manqué de l’exprimer à nouveau à son hôte, en ne lui adressant aucune salutation. Il s’est expliqué, à cet effet, à «L’Observateur». «Ce qui est important, c’était de rendre un hommage au peuple sénégalais. J’ai aussi une opinion publique en Guinée. Si je dois parler aux Sénégalais, je dois aussi rendre compte à mon peuple. Donc j’estimais que c’est le peuple Sénégalais que je devais remercier», s’est-il défendu

Pour lui, il doit beaucoup au peuple Sénégalais. «En 1991, lorsque j’ai failli être assassiné, je me suis réfugié à l’Ambassade du Sénégal. Quand j’étais en prison, j’ai eu le soutien du peuple sénégalais. Je me suis marié au Sénégal. J’ai eu des problèmes par exemple avec le président Abdoulaye Wade, mais j’ai estimé que tout cela n’est pas important», a-t-il indiqué.

Au sujet des fermetures des frontières : «Parce que quand on ferme les frontières, les gens passent par des pistes. Je ne stigmatise personne, je dis simplement que si votre voisin dit que votre chien est enragé, comment voulez-vous que les autres n’aient pas peur de votre chien ? Je ne vois pas pourquoi protéger un peuple contre un autre. Cela veut dire que le peuple guinéen peut mourir, ce n’est pas le problème du peuple sénégalais», pense-t-il.

 

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment