12062016Headline:

«Voici Pourquoi j’ai quitté mon professeur d’université de mari, pour tomber enceinte d’un maçon » explique une femme

couple-probleme

Un professeur d’université au Nigeria est confronté à un dilemme humiliant dans son mariage.

Suraju Oyekunle, professeur à l’Université de l’Etat de Lagos (LASU), se bat pour sauver son mariage de 13 ans avec son épouse, qui lui a non seulement été infidèle, mais qui est enceinte d’un autre homme, selon un reportage publié par le journal PMExpress.

La véritable complication, cependant, est que Mme Oyekunle a ouvertement avoué être amoureuse de l’intrus, qu’elle dit préférer et avoue même vouloir passer le reste de sa vie avec lui. Fait surprenant, est que l’intrus, qui se fait appeler Fatai Alimi, est un maçon.

Le journal a rapporté que Mme Oyekunle, âgée de 36 ans, a quitté sa maison matrimoniale en octobre, lorsque son mari est allé en voyage, pour emménager chez Alimi, son nouvel amant, qui vit dans la même communauté d’Igando, où elle et son Mari vivaient à Lagos.

Elle a dit qu’elle préfère le petit appartement du maçon à la maison de son mari, et elle a emmené avec elle un fils de 12 ans qu’elle a eu avec son mari.
Alimi, âgé de 34 ans, aurait été arrêté par la police et a été traduit en justice jeudi dernier pour un comportement susceptible de porter atteinte à la paix, après que le mari de la femme ait déposé une plainte contre le maçon.

Il a plaidé non coupable devant un magistrat, qui lui a demandé une caution d’un montant de N25,000 (environ 47 000 FCFA). Il a été placé en détention provisoire dans l’attente de connaitre la suite du problème.

Pendant ce temps, Mme Oyekunle a promis de faire tout son possible pour obtenir la liberté d’Alimi.
Elle aurait dit avoir quitté son mariage parce qu’elle et son mari n’avaient pas pu avoir un autre enfant pendant 13 ans de mariage et que le mari ne prenait pas bien soin d’elle.

Elle a aussi affirmé qu’elle est tombée enceinte de son nouvel amant quelques mois après qu’ils se soient rencontrés, et qu’avec lui, elle vivait maintenant dans la paix.
Mme Oyekunle a dit que son amant maçon, en dépit de son statut social bas, était mieux en tout que son mari avec qui elle a vécu 13 ans.

Elle a dit que sa famille supporte sa relation avec le maçon. Alimi doit comparaître devant le tribunal le 12 décembre prochain.

afrikmag

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment