11142019Headline:

Xénophobes en Afrique du Sud : le calme revient lentement dans les grandes villes, ce mercredi

Après quelques jours de violences xénophobes en Afrique du Sud, le calme revient lentement dans les grandes villes, ce mercredi 04 septembre 2019.
Théâtre de grandes violences xénophobes depuis le dimanche dernier, les grandes villes de l’Afrique du Sud notamment Johannesburg, connaissent timidement le retour de l’accalmie. Selon RFI, « les tensions se sont globalement calmées depuis hier après-midi, même si de temps en temps, des sursauts de violence surgissent de manière imprévisible dans certains quartiers de la ville ».Dans la matinée de ce 4 septembre, poursuit le site, la situation est sous contrôle à Johannesburg : « On est quand même assez loin de la situation de lundi, lorsque le centre-ville était à feu et à sang, des centaines de magasins pillés et 3 personnes retrouvées mortes ».L’inquiétude..!
Mardi, le président Cyril Ramaphosa avait condamné ses actes de violences qu’il juge « totalement inacceptables ». Du côté des pays dont les ressortissants sont victimes des dites violences, c’est l’inquiétude « totale ». La Zambie a annulé un match amical avec l’Afrique du Sud et les nigérians s’en prennent aux entreprises sud-africaines dans leur pays. Attaquée dans trois villes du Nigéria, l’opérateur MTN Nigéria, a annoncé ce mercredi, la fermeture de ses magasins et services jusqu’à nouvel ordre.

Les violences xénophobes ne sont pas pour la premières fois en Afrique du Sud, pays dont le taux du chômage est estimé à près de 29 % en juillet 2019. En 2015, des violences xénophobes ont été déclenchées et la police avait procédé à l’arrestation de plus d’une centaine de personnes.


L’inquiétude..!
Mardi, le président Cyril Ramaphosa avait condamné ses actes de violences qu’il juge « totalement inacceptables ». Du côté des pays dont les ressortissants sont victimes des dites violences, c’est l’inquiétude « totale ». La Zambie a annulé un match amical avec l’Afrique du Sud et les nigérians s’en prennent aux entreprises sud-africaines dans leur pays. Attaquée dans trois villes du Nigéria, l’opérateur MTN Nigéria, a annoncé ce mercredi, la fermeture de ses magasins et services jusqu’à nouvel ordre.

Les violences xénophobes ne sont pas pour la premières fois en Afrique du Sud, pays dont le taux du chômage est estimé à près de 29 % en juillet 2019. En 2015, des violences xénophobes ont été déclenchées et la police avait procédé à l’arrestation de plus d’une centaine de personnes.

Avec beninwebtv.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment