11182018Headline:

Yaoundé: Maurice Kamto ne bénéficie pas du soutien d’Espoir Matomba!

Espoir Matomba, 8e avec 0,56 % des suffrages à l’issue de la présidentielle du 7 octobre, a rejeté samedi l’offre politique du président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC), Maurice Kamto qui continue de contester les résultats officiels du scrutin et invité “les autres candidats de l’opposition à s’associer” à sa “démarche”, dans une note.

“Je refuse de me joindre à des revendications illégitimes dont je ne maîtrise ni les tenants, ni les aboutissants”, a dit le Premier secrétaire du parti Peuple uni pour la rénovation sociale (PURS), M. Matomba, estimant que “Cette offre (lui) remémore les visées sournoises qui ont sous-tendu les tractations de la coalition.”

Vendredi, Kamto a invité les candidats Cabral Libii, Joshua Osih, Ndam Njoya, Espoir Matomba à s’associer à sa démarche, dans une vidéo, publiée sur facebook, estimant qu’”il est de leur intérêt commun de construire une démocratie camerounaise authentique fondée sur le respect de la règle de droit et la justice”.

Le président Biya, 85 ans dont 35 au pouvoir, a été réélu pour un septième mandat avec 71,28 % des suffrages, a annoncé le Conseil constitutionnel, alors que le leader du MRC, qui arrive deuxième avec 14,23 % des voix, a “rejeté” ces résultats et “refusé de reconnaître la légitimité du chef de l’Etat.”

L’ex-ministre dont les recours ont été rejetés par le Conseil constitutionnel, revendique la victoire depuis le lendemain du scrutin et annonce des scores différents: 39,74 % contre 38,47 % pour M. Biya selon ses chiffres “consolidés.”

Dans la perspective de la prestation de serment de Paul Biya, déclaré vainqueur de la présidentielle par le Conseil constitutionnel, mardi”, un programme dit de “résistance nationale au hold-up électoral, a été dévoilé par le MRC.

Selon ce programme, de brèves manifestations soldées par des interpellations se sont tenues à Douala, Yaoundé et un rassemblement de protestation pacifique contre sa prestation de serment, devant les sous-préfectures, préfectures est annoncé dans toutes les villes du Cameroun.

“Il est irresponsable pour l’opposition d’entraîner le peuple Camerounais dans des voies chaotiques et sans issues”, a indiqué le Premier secrétaire du PURS, invitant “Kamto et les autres leaders à se joindre à (lui) afin que, dans un esprit républicain, nous mutualisions nos forces pour les réformes nécessaires devant aboutir à un code électoral consensuel.”

“Notre bataille doit également se focaliser sur la préparation des élections législatives et municipales. Ainsi, devons-nous travailler ensemble pour la campagne 300 maires et 100 députés en 2019”, a-t-il conclu.

 

lebanco.net

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment