06132021Headline:

Agriculture: le ministre Adjoumany se prononce sur le prix d’anacarde fixé à 300 francs

C’est un secret de polichinelle. Le prix de la noix de cajou pour la nouvelle campagne est fixé à 300 francs. Depuis l’annonce de ce nouveau prix, l’opposition ivoirienne en ont fait leur choux-gras au point où certains pourraient profiter lors des campagnes législatives pour dénigrer le parti au pouvoir. Pour justement couper l’herbe aux pieds des détracteurs du pouvoir, Adjoumany Kobenan ministre de l’agriculture a livré une confidence du conseil des ministres du mercredi 03 Février. « Les gens viendront dire votre noix de cajou on achète à 300 francs, je voudrais dire merci à Achi Patrick ( present à la rencontre Nldr) qui sait combien de fois on a bataillé pour avoir ce prix à 300 Francs. Parce qu’au niveau international la noix de cajou s’achète à 150f. Quand on vient acheter ici on paye le transport pour aller au port mettre dans des cargaisons pour envoyer en Europe au Vietnam etc.. C’est de l’argent qu’on paye. Quand on a fait le prix au départ c’était 275 francs. Nous avons proposé 275 f par rapport au prix international au président Alassane Ouattara qui a dit non si on envoie à 300 francs, c’est combien de francs supplémentaires qu’il doit ajouter sur le prix. On lui a répondu 26 milliards. il dit ajuster le prix , j’ajoute les 26 milliards », a révélé le patron de l’agriculture en Côte d’Ivoire lors d’une rencontre avec ses parents de Kouassidatekro confondant ainsi l’opposition ivoirienne. Et de prévenir ses parents. « Il y’a des gens qui vont venir ici pour dire l’anacarde est bradé dites leur ,vous qui veut être députés vous achetez à combien ? Je voudrais vous en parler parce que les gens utilisent ça pour faire campagne et c’est moi qui suis ministre de l’agriculture moi-même je suis planteur d’anacardes si ça s’achète bien il vont acheter pour moi parce que j’ai 70 hectares d’anacardes dans la région»

Operanews

Comments

comments

What Next?

Related Articles