12012022Headline:

“C’est la principale source de revenus pour 70 à 80% de la population”, estime Adama Coulibaly

Le ministre de l’Economie et des Finances, Adama Coulibaly, a indiqué le jeudi 17 novembre 2022, à Grand-Bassam, que l’agriculture occupe une place prépondérante dans les économies d’Afrique de l’ouest et du centre. C’était à l’ouverture de l’atelier régional de mise en œuvre des programmes et projets appuyés par le Fonds international de développement agricole (Fida).

Pour le ministre Adama Coulibaly, l’agriculture fournit 30 à 50% du Produit intérieur brut (Pib) dans la plupart des pays de la région. En effet, elle constitue la principale source de revenus et de moyens de subsistance pour 70 à 80% de la population.

« Cependant, cette agriculture demeure traditionnelle et destinée essentiellement à la consommation locale, en raison de l’insécurité foncière, du manque d’infrastructures de base, de l’insuffisance du crédit et d’assurance, et enfin de la faiblesse des rendements », a déploré le ministre.

A l’en croire, le portefeuille du Fida pour la région Afrique de l’ouest et du centre à ce jour, porte sur 55 programmes et projets exécutés dans 23 pays, pour un montant global évalué à 4 milliards de dollars, soit près de 2000 milliards de FCfa, dont près de 1,9 milliard de dollars, soit environ 1000 milliards de FCfa de financement direct du Fida. Ces programmes, dit-il, ont bénéficié à plus de 11 millions de personnes dont 47% de femmes.

« En ce qui concerne la Côte d’Ivoire, il convient de relever que le Fida intervient dans notre pays depuis 1984, à travers 12 programmes et projets de développement rural, pour un montant total de 436 millions de dollars, dont 214 millions issus de ses ressources propres », a précisé le ministre de l’Economie et des Finances.

Il souligne que ces investissements dont bénéficient près de 640 000 ménages portent essentiellement sur l’amélioration de la productivité du riz, du maïs, des légumes, du poisson ; sur l’accès des acheteurs au crédit agricole à travers la mise en place en cours d’un mécanisme de financement pérenne et le développement des systèmes de productions résilientes aux variations climatiques.

Le ministre Adama Coulibaly a invité les participants à cet atelier à contribuer pleinement et efficacement aux travaux.

Le directeur régional Afrique de l’ouest et du centre du Fida, Sana Jatta, a remercié le ministre Adama Coulibaly et par ricochet, le gouvernement ivoirien qui a permis que cette rencontre se déroule dans de bonnes conditions. Avant de souligner que ce sont 200 personnes issues de 23 pays de la région qui prennent part à cet atelier.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles