10032023Headline:

RDC : finitions à Kinshasa à J-7 des jeux de la Francophonie

À une semaine du coup d’envoi des 9ᵉˢ jeux de la francophonie, les ouvriers s’activent pour livrer en temps et en heure les installations qui devront accueillir pendant dix jours à Kinshasa plusieurs jeunes sportifs et artistes.

Jeudi, une délégation menée par les ministres congolais des Sports, des affaires étrangères et de la communication a fait visiter le site de Kinshasa aux ambassadeurs des pays francophones.

“Donc normalement tous les sites doivent être rendus au 23 juillet, donc à cinq jours du démarrage des Jeux. Nous sommes à trois jours. Nous sommes venus ici par exemple sur le site de l’UNIKIN (Université de Kinshasa, ndlr.), vous avez vu qu’il y a déjà des athlètes qui sont venus dans le cadre du Confejes (Conférence des ministres de la Jeunesse et des sports de la Francophonie, ndlr.) qui sont logés et qui sont nourris,” explique Patrick Muyaya, Ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement.

Initialement attribué à la RDC en 2019, les jeux de la Francophonie auraient dû avoir lieu en 2021, quatre ans après ceux d’Abidjan, mais ont été reportés une première fois suite à la pandémie de la Covid, puis une deuxième fois en 2022, car rien n’était prêt.

“Donc à ce stade, l’essentiel est fait, nous attendons les Jeux et pour le reste, nous serons plutôt contents pour nos différents jeunes qui pourront participer à des compétitions sportives ou se préparer pour des grandes compétitions dans les conditions modernes et la RDC pourra être heureuse de recevoir des compétitions internationales pour toutes les disciplines qui sont concernées par les Jeux de la Francophonie,” ajoute Patrick Muyaya, Ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement.

Les tout premiers sportifs arrivés du Burkina Faso, du Togo, du Bénin ou encore du Niger ont essuyé les plâtres. Certains se sont plaints du manque d’eau le premier jour dans leurs chambres du campus de l’Université.

“On a été bien accueilli, on est bien installé. Au niveau de la restauration aussi, on ne se plaint pas, tout se passe à merveille, donc c’est ça qui nous donne maintenant cet engouement, ou bien disons cette vision de remporter des médailles si plaît à Dieu,” Se réjouit Zacharie Esso-Rouram, coach de l’équipe togolaise de lutte traditionnelle africaine.

Les jeux de la francophonie regroupent un ensemble de concours et de compétitions multisports qui ont pour objectif de contribuer à la promotion des principes de la francophonie à travers rencontres et échanges entre jeunes francophones.

Cette année, les jeux le 6 août après 10 jours de compétition en République démocratique du Congo.

What Next?

Recent Articles