10302020Headline:

Braquage : deux militaires pris en flagrant délit dans un hôtel à Yopougon

Communiqué du Tribunal militaire d’Abidjan
Dans la nuit du 13 au 14-01-2020, les nommés Gogbeu N.A sergent et Gontouna Z. V. sergent-chef, tous deux en service à l’Etat-major Général des Armées, ont été pris en flagrant délit de braquage dans un hôtel situé au quartier Maroc dans la commune de Yopougon par une patrouille du CCDO et conduits à la brigade de gendarmerie de ladite commune.

En effet, ces militaires indélicats se sont introduits nuitamment dans l’établissement hôtelier avec la menace de leurs armes à la recherche d’un client fortuné. La victime, le nommé Dihéou K. F., un élève en classe de terminale dans un collège de Yopougon était leur cible. Ce dernier a été dépossédé de la somme de quarante mille francs CFA.

La patrouille du CCDO alertée discrètement est venue les surprendre et les a conduits à la brigade de gendarmerie.

Ce matin, ces 2 malfrats ont été déférés devant le Parquet du Commissaire du Gouvernement pour vol aggravé, association de malfaiteurs. Il risquent 20 ans de prison.

Il y’a lieu de préciser que la nouvelle armée telle que voulue par le Chef de l’État, le Ministre d’État, Ministre de la Défense, le Chef d’État-major Général des Armées n’a pas besoin de ces égarés.

Des militaires qui braquent un élève pour lui soutirer de l’argent (40,000 FCFA), sont une véritable honte pour la société militaire.

Entre les mains du Commissaire du Gouvernement, ils connaîtront leur sort le mois prochain au cours de leur jugement.

Le CEMGA et le Ministre d’État, Ministre de la Défense qui s’activent pour l’épanouissement d’un militaire de type nouveau, travailleur et discipliné, professionnel et propre, intègre et humain ne vont certainement pas pardonner ce genre de comportement. Ils risquent la radiation cumulativement aux poursuites judiciaires exercée contre eux.

atoo.ci

Comments

comments

What Next?

Recent Articles