10162021Headline:

Côte d’Ivoire : Et si le MI-24 de l’armée avait été abattu ?

Un communiqué de l’état major des armées ivoiriennes a donné l’information selon laquelle un hélicoptère MI-24 en mission et ayant perdu tout contact avec la station de contrôle a été retrouvé. Malheureusement l’aéronef s’est écrasé tuant les cinq occupants à bord. Toujours selon le communiqué, une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances du drame. Et c’est là l’objet de notre article. Depuis un moment, la zone où le drame a eu lieu est la cible des jihadistes. Les attaques répétées de ces islamistes radicaux dans cette région laisse planer un doute et nous mène vers une question qui ne semble pas saugrenue étant donné le contexte actuel qui prévaut dans cette zone du pays. Et si le MI-24 ivoirien avait été abattu par ces jihadistes ?

Il ne faut surtout pas balayer du revers de la main cette possibilité, surtout lorsque nous savons qu’une simple kalachnikov AK-47 peut venir à bout d’un hélicoptère à basse altitude.

Aussi, nous ne savons pas trop de quelles armes disposent nos ennemis tapis dans l’ombre de ce côté du pays. Comme le communiqué annonce avoir ouvert une enquête, nous croyons que la lumière sera faite sur cette sombre affaire qui a endeuillé le peuple ivoirien et son armée et qu’on nous dira que c’est un accident. Mais s’il advient que le crash est l’œuvre des jihadistes, ce serait une victoire énorme pour eux. Et cela va rappeler le célèbre film ” la chute du faucon noir ” où malgré la mort de plus de 500 somaliens contre seulement 18 soldats américains, les rebelles ont considéré la seule chute de l’hélicoptère comme une victoire sur l’ennemi américain. Attention donc à ce scénario.

yakouser

Comments

comments

What Next?

Recent Articles