08062020Headline:

« Refusez d’être des serveuses de café » exhorte Le Général Doumbia aux femmes militaires

Dans le cadre de la commémoration de la journée internationale des droits de la femme, les forces armées de Côte d’Ivoire (FACI) ont célébré ce mardi 10 mars, son personnel féminin à travers des activités sportives. A cette manifestation qui est à sa deuxième édition, le chef d’Etat-major général des armées ivoiriennes, le Général Lassina Doumbia a invité les femmes militaires à davantage prendre des initiatives pour parvenir à s’imposer dans leur métier.

« Il faut que vous refusiez d’être confinées à des tâches de secrétariat, à des tâches de comptables. Que vous refusiez d’être utilisées à servir du café, que vous refusiez d’être utilisées comme des hôtesses. Exigez d’être employées selon vos aptitudes professionnelles ». C’est cet appel à la prise d’initiative que le Général de corps d’armée Lassina Doumbia a lancé ce mardi 10 mars à l’ensemble des femmes militaires des Forces de défense et de sécurité (FDS) de Côte d’Ivoire.

A l’occasion de la deuxième édition de la célébration du personnel féminin des Forces de Défense et de Sécurité qui avait pour cadre l’Etat-major général des armées, le patron des Forces armées de Côte d’Ivoire (FACI) a dit sa fierté face à la capacité des femmes actuellement dans les rangs des FDS qui parviennent à surmonter les difficultés liées au métier des armes. « Je voudrais vous dire que je suis fier de ce que vous êtes. Tous ceux qui exercent le métier des armes savent le sacrifice qu’il faut consentir notamment dans sa vie privée et dans sa vie familiale. Nous hommes, arrivons à tenir, à concilier les deux vies, professionnelle et vie familiale parce que nous avons nos épouses qui sont à la maison, qui comblent nos absences, qui comblent le manque que nous créons, qui comblent le vide que nous laissons. M’imaginez que vous êtes soumises aux mêmes astreintes que nous, ne peut que m’emmener à m’incliner devant la force de votre vocation », a soutenu le Général Lassina Doumbia.

Pour lui, cependant, cette présence de femmes au sein des forces de défense et de sécurité doit s’accroitre. Aussi exhorte-il les femmes à davantage s’y investir. « Je voudrais partager avec vous un rêve, celui de voir au moins 15% de femme dans nos unités combattantes pour que je puisse aisément déployer mes bataillons dans les opérations de maintien de la paix car c’est cette exigence qui m’est imposée par l’ONU. Mais, je vous avoue aussi qu’à ce niveau, j’ai du mal à remplir mon quota. Je vous invite donc au cours de cette journée à réfléchir à cela. Pour l’entrée à l’école des officiers, nous exigions pour cette année au moins 10% de femmes. C’était l’objectif que nous voulons atteindre dans la chaîne de commandement. Mais c’est ensemble que nous devons mener cette bataille», fait-il remarquer.

« Je suis de la génération égalité : levez vous pour les droits des femmes » est le thème mondial de la fête de la femme. Pour les femmes FDS, c’est une occasion de réfléchir sur les réalités auxquelles elles sont souvent confrontées surtout quand il s’agit d’évoluer dans un univers balisé par les hommes. « Mon général, le thème de cette année a tout son intérêt pour les Forces de défense et de sécurité ou certains hommes en uniforme continuent de croire que la place de la femme est à la maison et non dans les rangs. Mon général, nous donnerons tort à ces personnes, par notre engagement et notre abnégation au travail. Nous restons confiantes à atteindre, à coup sûr, la parité hommes-femmes », a rassuré leur porte-parole, Koua Marie, Colonel-vétérinaire, chef de la cellule vétérinaire du GSPR.

« Femmes battantes, femmes courageuses, femmes de la communauté de la défense et la sécurité. N’ayons pas peur de nos rêves, n’ayons pas peur de nous affirmer de par notre travail, soyons déterminées. Cultivons l’excellence et l’exemplarité pour être des modèles qui susciteront le respect et des vocations chez les civils », a-t-elle exhorté.

Cette 2ème édition de la célébration des femmes des Forces de défense et de sécurité de Côte d’Ivoire a été meublée par des activités sportives. C’est d’abord un footing collectif sur 3,2 Km qui est parti de l’Etat-major des armées pour passer devant le Ministère d’Etat, ministère de la Défense, la Cathédrale et la Cité administrative pour revenir à l’État-major des armées. Ce parcours a été suivi d’une séance de fitness au parking de la salle de conférence de l’Etat-major général des armées au son de chansons en vogue dans une ambiance conviviale. Une partie de relais suisse a vu différentes équipes de différents corps des FDS s’affronter.

7info.ci

Comments

comments

What Next?

Recent Articles