08122020Headline:

31 juillet/ Journée Internationale de la Femme Africaine (JIFA) : Yasmina Ouégnin rend hommage aux femmes noires

En cette journée particulière pour les femmes africaines, l’honorable Député Yasmina Ouégnin, ne manque point de marquer un arrêt en vue de se remémorer les faits margeurs de cette grande journée peu médiatisée.

“Le 31 juillet 1962, alors que l’Afrique se libère à peine de l’emprise de la colonisation, des femmes venues de tout le continent se réunissent à Dar es Salam, en Tanzanie. Malgré la barrière de la langue et leurs différences ethniques et politiques, elle créent ce qui deviendra l’Organisation panafricaine des femmes. C’est de ce rassemblement qu’est née la Journée Internationale de la Femme Africaine (JIFA)” souligne t-elle.
“Une date historique qui, malheureusement, demeure peu médiatisée,”déplore t-elle.
58 ans plus tard, de nombreuses femmes, affichant de plus en plus, un leadership avéré, restent déterminées, à travers un combat constant, à satisfaire cette ambition légitime de pouvoir contribuer de plus en plus à la consolidation de la démocratie et au développement durable de leurs différents pays. Elles font preuve d’audace et se donnent les moyens de prétendre à des postes de responsabilité. Ces femmes briguent des postes de présidentes, d’élus, de chefs d’entreprise, d’exploitantes agricoles, de responsables de département, etc et s’imposent dans les échiquiers politiques, en se frayant tant bien que mal un chemin dans les instances de décision nationales et internationales.
La célébration de cette journée est donc une occasion de valoriser et d’affirmer le rôle des organisations de femmes dans la lutte pour la liberté politique de l’Afrique et pour la promotion du statut social et économique des femmes sur le continent.
La JIFA nous rappelle également la nécessité de conjuguer nos forces, de travailler en synergie autour d’un idéal commun notamment celui de contribuer à l’amélioration des conditions de vie des femmes et des filles africaines, afin qu’elles puissent relever tous les défis que la promotion et la défense de leurs droits sur le continent leur imposent.

“L’Organisation panafricaine des femmes a placé cette édition 2020 sous le thème : « Renaître de ses cendres » en lien avec la crise sanitaire mondiale de la COVID-19 que nous traversons”, conclu t-elle.

Sapel MONE

Comments

comments

What Next?

Recent Articles