05292017Headline:

Abidjan: Des morgues envahies par le monde, les raisons…

Après une journée folle et confuse, le vendredi 3 février 2017 dans plusieurs morgues d’Abidjan, à la suite du refus des prestataires privés (corbillards et cercueils) de proposer leurs services, tout est rentré dans l’ordre le lendemain samedi.

 Du coup, parents et connaissances de défunts, se sont précipités pour les levées de corps. « Dès que nous avons appris que la grève (boycott des prestataires privés) a été levée, nous avons fait appel aux parents, pour effectuer rapidement la levée de corps, pour ne pas être surpris après », nous a confié, soulagé, Guessan Bi, lors de la levée de corps de l’un de ses oncles, qui a dû attendre vingt-quatre heures supplémentaires. Un engorgement a été constaté à la morgue du Chu de Yopougon, mais qui a vite été circonscrit par les responsables. Il en était de même pour la morgue privée située sur la route de Dabou, dans la même commune, où parents, connaissances et amis se bousculaient pour « récupérer leur corps ». Tout ce ballet se faisait dans des bruits de moteur de corbillard, rythmés par des pleurs.

Des chauffeurs de corbillards interrogés, ont crié leur colère et indignation face à la décision d’Ivosep de leur interdire la vente dans les morgues, de cercueils, et la location de leurs véhicules. Ce sentiment largement partagé dans le milieu de chauffeur de corbillards, est aux antipodes des décisions prises en urgence par Dié Alexis, le président de la fédération des pompes funèbres (privées) de Côte d’Ivoire. « Nous avons décidé de mettre balle à terre en suspendant ce matin (samedi 4 février 2017) notre mot d’ordre de ne participer à aucune levée de corps dans les morgues d’Abidjan, de manière illimitée. C’est pourquoi, vous avez vu nos véhicules dans les morgues. Nous endossons les décisions de Mme N’Diaye de la direction générale adjointe d’Ivosep (ivoirienne de sépulture) », s’est-il brièvement prononcé tout en regrettant l’amalgame et la mauvaise interprétation de ce mouvement d’humeur des vendeurs de cercueils et chauffeurs de corbillards privés. D’ailleurs, M. Dié a annoncé une importante rencontre, ce lundi 6 mars 2017.

M’BRA Konan

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment