08202018Headline:

Abidjan: Face à l’insécurité, la police ivoirienne trouve une solution

La police ivoirienne est décidément engagée à éradiquer l’insécurité galopante dans le pays. Pour ce faire, le gouvernement ivoirien a remis aux forces de l’ordre, ce mardi, un ensemble d’équipements pour leur permettre d’assurer leur mission.

A l’instar d’Abidjan, Bouaké et les grandes villes de la Côte d’Ivoire connaissent une insécurité toujours inquiétante. Les autorités ivoiriennes ont certes œuvré à la réduction de l’indice de sécurité, n’empêche que la population vit toujours dans la peur. Le phénomène des microbes rebaptisés “enfants en conflits avec la loi”, les coupeurs de routes, les attaques domiciliaires, les braquages et autres gangs sont autant de faits qui nécessitassent que des mesures vigoureuses soient prises.

Ainsi, dans le cadre de la loi de programmation de sécurité intérieure, Sidiki Diakité, ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, a, au nom du gouvernement ivoirien, remis un ensemble de matériels à la police ivoirienne. Lors de cette cérémonie qui s’est déroulée ce mardi, à l’Ecole Nationale de Police, ce sont 28 double-cabines, 2 cars de 32 places, 2 ambulances, 20 véhicules de liaisons et 10.000 tenues qui ont été remis aux forces de l’ordre.

Il ne s’agit en effet que d’une première vague d’une action d’envergure destinée à renforcer les capacités d’intervention des policiers afin d’améliorer la situation sécuritaire en Côte d’Ivoire par la lutte perpétuelle contre la criminalité. Plusieurs postes de police seront par ailleurs créés à travers le pays pour bien quadriller le territoire national.

Les récipiendaires se réjouissent d’ores et déjà de ce matériel qui leur permettra assurément d’accomplir leur mission avec plus d’efficacité. Les populations ivoiriennes espèrent, pour leur part, que ces dons contribueront effectivement à assurer la sécurité dans leurs cités.

Notons que la police nationale a déjà mené plusieurs opérations baptisées “opération Epervier” pour lutter contre le grand banditisme. N’empêche que la situation demeure toujours alarmante.

 

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment