09212018Headline:

Abidjan: Festival culturel d’Adjamé 1ère édition, les enfants ont répondu nombreux à l’appel à la saine compétition des Wôlôclowns Ivoire.

Les enfants ont répondu nombreux à l’appel à la saine compétition des Wôlôclowns Ivoire. Ils étaient au moins 10.000 à prendre part à la fête qui a opposé quatre groupes des communes d’Adjamé, d’Attécoubé et d’Abobo.

Les participants ont concouru en play-back, danse traditionnelle, cuisine et théâtre. La première place a été raflée par Les Petits Bluffeurs d’Attécoubé. Ils ont devancé les Pivipi Dance d’Abrass (2e), Les Sweet Play-boys de Williamsville (3e) et les Riftos d’Adjamé Nord (4e). « Notre satisfaction est totale vu la forte mobilisation des enfants. Nous disons merci à M. Bamba Zah, opérateur économique, qui a eu confiance en nous et a parrainé cette première édition. Nous remercions aussi nos partenaires qui ont accepté de nous accompagner », a confié Yacou Wôlô à la fin des compétitions. Les Wôlôclowns Ivoire ont été accompagnés artistiquement par Adama Dahico, Kôrô Abou et les Zinzins de l’art.

L’animation musicale a constitué un moment de grande communion avec le chanteur coupé-décalé le plus en vogue du moment Safarel DJ. L’artiste qui a fait un show d’une trentaine de minutes a convaincu qu’il est le porte flambeau, en ce moment, du genre musical créé par Douk Saga.

Sans répit, les enfants ont chanté et dansé avec lui ses différents concepts musicaux. La belle fête a pris fin en début de soirée avec la promesse de se retrouver l’année prochaine pour une communion plus intense. Chapeau aux Wôlôclowns Ivoire.

 

Source : Sercom FESCA

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment