10132019Headline:

Abidjan: Lettre ouverte aux Présidents Bédié, Gbagbo, Ouattara et à tous les leaders politiques et de la société civile, Par KKS.

Konan Kouadio Siméon (KKS), Président d’Initiatives Pour la Paix (IPP).

Messieurs les Présidents,

Il est des initiatives dont l’ambition et la portée peuvent paraître si prétentieuses qu’elles exigent une sacrée dose d’audace. Celle dont je suis porteur ici en est une. Aussi, voudrais-je vous prier de bien vouloir pardonner mon outrecuidance qui ne trouve de justification que dans ma conviction profonde de sa pertinence.

Messieurs les Présidents,

Au cœur de la démarche que j’ai l’honneur de diligenter auprès de vous, se trouve un sujet cher à votre cœur et au cœur de tous les ivoiriens, la Côte d’ivoire. Cette Côte d’Ivoire que vous aimez tant et pour laquelle vous avez tant sacrifié, cette Côte d’Ivoire qui, paradoxalement, a tant souffert et qui continue de souffrir de l’incompréhension de ses chers enfants.

Au moment où, avec crainte et angoisse, tous les regards sont orientés vers 2020, ma conviction la plus profonde, celle que je viens partager avec vous, est que cette Côte d’Ivoire qui peine à sortir de trois décennies de crises à répétitions dont il n’est pas nécessaire de vous rappeler ici les tristes épisodes, cette Côte d’Ivoire des braves gens, a plus que jamais besoin de retrouvaille, de réconciliation et d’union.

Certes, la ré-légitimation de l’Etat et de ses institutions exige des élections. Toutefois, les crises post-électorales désastreuses que nous avons connues à chaque élection et notamment Présidentielle depuis ces trois dernières décennies, nous montrent bien que la simple organisation des élections ne constitue pas la panacée à nos problèmes. Aujourd’hui, plus qu’hier, elle ne le sera pas si nous ne tirons pas les leçons du passé pour les précéder d’un travail préparatoire de fond visant à traiter définitivement toutes les questions de fond qui ont divisé les ivoiriens.

Ce travail de catharsis national ne peut se faire, selon moi, que dans un cadre consensuel et neutre, impliquant toute la société ivoirienne. C’est tout le sens de mon appel répété et inlassable, depuis des mois, au dialogue et à la concertation nationale pour la recherche du consensus minimum pour la réconciliation nationale et la paix en Côte d’Ivoire.

Il y a un temps pour chaque chose. Un temps pour faire la guerre et un temps pour faire la PAIX, un temps pour se haïr et un temps pour s’AIMER, un temps pour les palabres et un temps pour les retrouvailles. Le moment est venu de sortir des défiances et des antagonismes inutiles. Nous devons sortir à présent de l’affrontement et des schémas de belligérance. Encore une fois, le plus grand besoin de notre pays à ce moment précis de son histoire reste le rassemblement de ses filles et fils pour la réconciliation et la paix, préalable à tout développement durable.

Aussi, toute initiative visant à rassembler une partie des ivoiriens contre une autre partie, même avec les meilleurs intentions du monde, ne peut que se révéler, au bout du compte, contre-productive, voire dangereuse pour la paix sociale tant recherchée. Notre histoire récente enseigne qu’avec de tels schémas, dans le contexte courant, on peut gagner une élection et le pouvoir mais pas la paix durable. La paix durable, c’est ensemble avec tous les ivoiriens et non avec une partie, dans un cadre citoyen et non partisan, que nous pouvons la gagner.

C’est pourquoi, au-delà des regroupements à caractère partisan et électoral en cours que je respecte et conformément à mon appel du 31 juillet 2018, je viens, par la présente, dans un souci d’apaisement et de recherche du consensus pour l’intérêt supérieur de la nation, solliciter aussi bien votre adhésion personnelle que celle de vos partis, groupements et organisations respectifs pour la mise en place d’une PLATEFORME NATIONALE POUR LA RÉCONCILIATION ET LA PAIX ainsi que votre accord de participation aux travaux de ladite structure.

Cette plateforme inclusive regroupant tous les acteurs de la société politique et civile (les forces vives de la nation) aura pour vocation, de rechercher et proposer les conditions et solutions consensuelles pour une Côte d’Ivoire véritablement réconciliée et durablement paisible.

Dans l’attente de votre prompte réaction et nous tenant à votre entière disposition pour pour des échanges plus profonds, veuillez croire Messieurs les Présidents, en l’assurance de ma considération distinguée.

Fait à Abidjan, le 14 janvier 2019

Konan Kouadio Siméon (KKS)
Président d’Initiatives Pour la Paix (IPP)
Contact : 07517791 / 05676343

ivoire business

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment