09182019Headline:

Abidjan: Maurice Kouakou Bandaman fait le bilan de l’année 2018 au plan culturel.

Le ministre ivoirien de la Culture et de la francophonie, Maurice Kouakou Bandaman

La fin de l’année 2018, au plan culturel est marquée par les actions menées par les autorités ivoiriennes, à l’instar de plusieurs pays africains, pour recouvrer des biens culturels perdus lors de la colonisation et estimés à plus de 6000 milliards FCFA.

Selon le ministre ivoirien de la Culture et de la francophonie, Maurice Kouakou Bandaman, ce sont quelque « 800 éléments qui ont été recensés au terme de l’inventaire du patrimoine culturel immatériel sur l’ensemble du territoire ».

Cet inventaire qui a coûté 260 millions FCFA, «a été financé par l’UNESCO (150 millions FCFA) et par l’État de Côte d’Ivoire (110 millions FCFA) », a précisé le ministre lors d’une conférence à ce sujet.

Les chiffres officiels indiquent « au total entre 15 000 et 20 000 objets d’art ivoiriens estimés à une valeur de 6000 milliards FCFA qui sont détenus en occident ».

« Dans les musées et galeries françaises, il y a environ 90 000 pièces d’origine africaine dont au moins 10% viennent de la Côte d’Ivoire», a soutenu M .Bandaman qui a révélé que les autorités françaises ont été saisies d’une liste « de 148 objets d’art à nous restituer».

Le gouvernement rassure quant à la conservation de ces objets récupérés qui seront gardés au musée national, réhabilité, récemment.

« Notre musée est à même de récupérer et d’accueillir les objets », a, par ailleurs indiqué, le porte –parole du gouvernement ivoirien, Sidy Touré, à l’issue d’un conseil des ministres.

Un rapport prônant un changement de la loi pour restituer des œuvres d’arts africaines a été remis il y a quelques semaines au président français, Emmanuel Macron. La France a décidé de restituer une vingtaine d’œuvres d’art au Bénin. Le Sénégal a dans la même veine réclamé des objets d’art.

ABIDJAN.NET

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment