10212017Headline:

Abidjan-Prostitution: Pouvoir de séduction, la vérité sur les chaînes aux reins et aux pieds de certaines femmes

Le port d’une chaîne à la cheville est un phénomène de mode qui commence à prendre de l’ampleur dans les pays africains.

Les filles et femmes en portent de plus en plus. Quel peut bien être la signification de cette nouvelle tendance ? La perception de cette mode n’est pas unanime.

Dans certains pays d’Afrique et d’Asie, le port de chaînes et de bagues au pied, appelés bracelets de cheville, fait partie des us et coutumes. En Égypte ancienne, les femmes qui en portaient étaient considérées comme des prostituées. En Côte d’Ivoire, ce phénomène a pris de l’ampleur. Ces bijoux sont une touche de beauté que nombre de femmes et jeunes filles apportent à leur toilette. Une incursion dans leur univers permet de comprendre pourquoi ces femmes portent ces accessoires.

Aujourd’hui, le constat est clair : on voit de plus en plus des chaines en or ou en argent portées sur les chevilles des filles et des femmes. Au Togo, cette tendance est interprétée de diverses manières.
Il existe certains préjugés sur les femmes qui portent une chaine à la cheville. Ces femmes sont prises pour des délinquantes ou des prostituées. En effet le port d’un bijou à la cheville viendrait à l’origine d’Egypte. Cela servait à l’Egyptienne de répertorier le nombre d’amants qu’elle avait pu avoir dans sa vie.

Les jeunes filles quant-à elles ne partagent pas ces opinions, raison pour laquelle, elles sont nombreuses à adopter cette mode. Quelle est la vraie signification de la chaîne de cheville ? Voici 5 raisons qui expliquent le port de la chaîne cheville.

Un phénomène de mode

Elles portent des chaines à la cheville parce qu’elles se sentent plus belles avec. Les hommes trouvent cela très attirant et sexy.

Un symbole de bourgeoisie

Rappelons que dans le temps certaines reines africaines en portaient. C’était un signe d’appartenance social à un rang donné.

Un présent de dot

Dans certaines ethnies d’Afrique, les filles recevaient des bijoux de chevilles pour dot.

Un talisman de protection

Au sud du Togo, des bracelets de cheville (en perle ou en noix de palme) étaient mis aux filles qu’on pensait posséder par des esprits de serpent (dangbongbon) et de mer (mamiwata).

Un symbole de son appartenance sexuelle

Certains pensent que porter la chaine à la cheville gauche est un témoignage d’appartenance à l’homosexualité et à droite, l’hétérosexualité. Mais, je pense que ceci n’est pas vraiment important. Le bracelet peut être porté à la cheville qui vous plait le plus. Une femme qui en porte indique sa disponibilité et sa recherche d’un amour ou d’une aventure.

Il n’y a pas de significations communes au port d’une chaine à la cheville. Mal perçu ou pas, le bracelet de cheville permet à la femme togolaise d’être belle et séduisante ; alors pourquoi s’en priver ? Je ne trouve pas de raison. Au-delà de toutes les significations et préjugés, la chaine de cheville est avant tout un bijou qui contribue à la beauté de la femme.
Quoi qu’on dise, cette tendance est aimée par les jeunes filles et femmes. Alors elle devrait être appréciée par tous.

Reportage :
Ces bijoux sont une touche de beauté que nombre de femmes et jeunes filles apportent à leur toilette.
Le bracelet de cheville, appelé communément chaîne au pied, est un article de joaillerie originaire d’Inde et traditionnellement porté par la gent féminine.

En effet, en Inde, les bracelets de cheville ornent en général des pieds nus et complètent la parure du pied constituée par les bagues d’orteil. À Abidjan, elles sont de plus en plus nombreuses, les jeunes filles et les femmes qui portent des bagues aux orteils et des chaînes et perles, encore appelées »baya », au rein. A Adjamé, beaucoup de femmes vendent ces accessoires de beauté. Nous avons engagé la causerie avec l’une des vendeuses de chaînes. «Je vends des chaînes au pied et au rein. Cela fait habiller et rend les femmes élégantes. C’est beau de voir une femme avec une chaîne au pied, surtout quand celle-ci a des pieds légèrement gros. Je vous assure que ce commerce rapporte gros, parce que je peux avoir 15.000 ou 25.000 fcfa par jour.

Les clients viennent tous les jours», explique Bintou. Les chaînes aux pieds et au rein ou à la hanche sont disponibles en plusieurs couleurs, selon le goût des clientes. À quelque mètres, un groupe de filles entoure une vendeuse de ces bijoux nous livre volontiers, leurs avis sur ces assortiments : «J’aime les bijoux de pied car ils ornent.

Les chaînes à la hanche me donnent une certaine élégance et mon mec adore les voir sur mon corps», indique Tina. L’une de ses amies émet plutôt un avis contraire: «Moi, par contre, lorsque je vois une fille ou une dame avec une chaîne au pied, je la mets dans une catégorie bien définie, celle des prostituées. Nous ne sommes plus au temps de l’esclavage pour nous promener avec des chaînes aux pieds. Ce n’est pas un effet de mode, c’est juste une façon de se caractériser. La chaîne au rein ou à la taille, c’est encore mieux, vu qu’elle se trouve sous les vêtements. En tout cas, moi j’en porte pour séduire mon homme. Et c’est le baya que je préfère, car il est fait à base de perles », signifie Clémence N. Le mot est lâché, ces bijoux, notamment les chaînes et les perles aux reins, sont portés par les femmes pour séduire les hommes.

Leurs effets sur les hommes

Ces objets exercent, selon les femmes qui l’adorent, un irrésistible pouvoir de séduction sur les hommes. A la vue de ces bijoux qui entourent un bassin de rêve, bien des hommes perdent la tête. Les femmes en sont bien conscientes, qui mettent le prix pour se procurer les bijoux les plus attirants.

Nous mettons ensuite le cap sur la commune de Cocody, où nous rencontrons dame Bérénice O., qui donne plutôt une autre explication du port des perles «Il faut reconnaître qu’aujourd’hui, beaucoup d’entre nous portent ces accessoires. C’est à la mode, elles servent à nous mettre en valeur et à mettre notre beauté en exergue. Par contre pour le baya, nos mamans nous disent que c’est bon pour les bébés, car cela leur permet d’avoir une belle forme. Moi, je sais que ces accessoires sont d’un style accrocheur», renchérit-elle. Phénomènes de mode certes, ces bijoux qui sont portés ailleurs que là où il faut, sont diversement appréciés. S’ils rebutent certains, d’autres par contre s’en accommodent ou même les apprécient. Seul celles ou ceux qui les portent, savent ce qu’ils apportent à leur charme et à leur capacité de séduction. Dans tous les cas, ces bijoux sont loin de faire l’unanimité, comme la mode d’ailleurs.

WebNews

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment