10182017Headline:

Adama Dahico : « Parmi tous les chefs d’État africains, mon meilleur ami reste, Gbagbo »

adama dahico...
Adama Dahico : « mon meilleur ami reste Gbagbo (…) l’humour, la Guinée et moi »
Adama Dahico est l’un des plus célèbres comédiens de Côte d’Ivoire. En séjour sur le sol guinéen, l’humoriste s’est exprimé à Labé, {où un festival des arts et du rire a été organisé, devant le public}, sur plusieurs sujets d’actualité : son amitié avec les chefs d’État africains, l’extradition de Laurent Gbagbo à la cour pénale internationale -CPI-, le malheur guinéen, et l’avenir du pays, entre autres. Afrikipresse vous propose l’essentiel de son propos.
AFRIKIPRESSE : Parmi les présidents africains, qui est votre meilleur ami ?Adama Dahico : Parmi tous les chefs d’État africains, mon meilleur ami reste, sans état d’âme, Laurent Gbagbo. Les autres, eux, font tout pour qu’on soit des amis. Gbagbo était un Président qui a beaucoup soutenu l’humour en Côte d’ivoire. Si dans notre pays les gens rient beaucoup, ils ont pris le métier d’humour au sérieux, c’est parce que le Président lui même a donné de la valeur à l’humour. Il aimait rire. C’est un président, dans son discours, sa façon de faire, tout le monde se retrouve en lui. Laurent Gbagbo peut se retrouver dans un spectacle, prendre le micro, raconter une ou deux histoires, et puis les gens vont se mettre à rire. Ça fait que les ivoiriens l’ont adopté et il était accessible. S’il est de passage et qu’il apprend qu’il y a des artistes qui jouent, il peut faire arrêter le cortège, il salue et vous fait rire, et il continue. J’ai aimé ça en Gbagbo et ça a impacté sur l’humour en Côte d’ivoire. Malheureusement, il est à la Haye, mais il garde le sourire quand même.

Quel regard portez-vous sur l’extradition de Laurent Gbagbo à la CPI ?

Si vous voyez aujourd’hui qu’on envoie des chefs d’État africains à la Haye, c’est parce que nous avons échoué en matière d’unité et de solidarité. On doit pouvoir régler nos problèmes nous mêmes, mais chaque fois qu’on tend la main aux blancs, c’est comme ça , ça se passe. Si vous voulez en savoir plus, allez à la Haye demander à Gbagbo.

Le malheur de la Guinée d’après vous ?

Il y a tout en Guinée, sauf le courant. Ce n’est pas de votre faute, mais les politiques doivent œuvrer pour réhabiliter cela. C’est important pour le développement de la Guinée. On ne dit pas ça pour se moquer, mais on est peiné de constater que ce grand pays qu’on appelle le château d’eau de l’Afrique de l’Afrique de l’ouest. Mais en fait, les blancs n’ont pas bien vu. Ce n’est pas le château d’eau de l’Afrique, mais le château qui a donné dos à l’Afrique.

Vos conseils pour la paix et l’unité en Guinéee !

Je voudrais vous dire que la paix n’a pas de prix. La Guinée est un pays que j’adore. Votre sous sol est tellement riche, et ça créé un scandale géologique. Mais il faudrait que je vous dise, il ne faut plus que les citoyens pensent plus forestier, malinké, peul, sousssou que guinéens. Il faut que les présidents se dise je suis président des Guinéens tout court, je ne suis pas soussou, je ne suis pas peul, je suis pas malinké, je ne suis pas forestier. C’est en cela que vous allez débloquer ce qui a été bloqué depuis longtemps parce qu’on a l’impression dans ce pays il y a un peuple qui est marginalisé. C’est-à-dire, ”un”, prochainement c’est notre tour. Ce n’est pas ça. Prochainement c’est le tour des Guinéens qui vont diriger les citoyens guinéens. Même si ce n’est pas vous, vos arrières petits fils, dans 30 à 50 ans, ils vont faire de votre pays la Guinée un pays émergent où tout le monde entier viendra visiter pour dire qu’il y a la paix dans ce pays. Je suis convaincu, j’ai foi.

Dahico, Mamadou Thug et le développement de l’humour en Guinée !

Si tu veux que la comédie soit développée en Guinée, on va trouver un espace où nous allons nous asseoir avec d’autres comédiens, nous allons échanger. Moi je vais dire comment j’ai commencé, d’où je suis parti, pour que l’humour soit une profession en Côte d’ivoire aujourd’hui. Je vais inculquer ça aux jeunes guinéens, et ensemble nous allons mener le combat. Chaque fois Mamadou Thug m’appelle, il m’envoie de mails. Quand je suis dans un pays, il me dit grand frère, je t’ai suivi. C’est bien, qu’est-ce que je dois faire moi ? Je lui prodigue des conseils. Il m’a dit qu’il veut organiser un festival des arts et du rire à Labé, je lui ai dis bravo parce que la Guinée ce n’est pas seulement à Conakry. Labé c’est aussi la Guinée, et j’irai jusqu’à Labé, et je suis venu.

On commence un travail, ce n’est pas facile. Il a besoin de soutiens. Parce que pour moi, organiser un festival d’humour en Côte d’ivoire, je vous assure, le budget c’est au moins 40 millions de FCFA qu’il faut mobiliser. Dieu merci, il y a des sponsors, des partenaires et des autorités qui accompagnent.

Ce n’est pas normal en Guinée, où on a besoin de réconciliation, de paix, d’être ensemble pour rire, que les autorités boudent. Ce n’est pas normal que les gens organisent des grandes manifestations où il y a presque tous les humoristes du monde entier et on voit rarement les humoristes guinéens. Ça me fait mal. Faîtes moi confiance, on va régler ça. Je ne suis pas venu pour animer un spectacle, mais pour lancer un message aux Guinéens. Pour dire, vous avez un beau pays. Un beau où les gens ne rient pas, les autres ne viendront pas vous voir. Pourquoi les gens aiment Abidjan, C’est parce que là-bas on rigole matin, midi et soir. Le rire est important. Je vous demande pardon. Nous sommes à la première édition du festival. Mon rêve c’est d’assister au moins jusqu’à la 20è édition de ce festival ici à Labé. Mais ça dépend de vous les premiers patrons des humoristes, des comédiens. Que Dieu vous bénisse, je vous remercie.

.afrikipresse.fr

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment