01242017Headline:

anniversaire de la mort de Bob Marley/Voici 10 choses surprenantes à savoir sur sa vie 35 après

bob marley

Célébration de son 35ème anniversaire de la mort de Bob Marley/ Des choses étonnantes à savoir sur la vie de la légende du reggae

Le premier métier de Bob Marley était soudeur
Il n’est pas su de beaucoup de personnes mais le premier boulot de Bob Marley était soudeur. Très peu doué pour cette activité, la légende du reggae a failli perdre son œil gauche dans l’exercice de ce boulot en maniant un morceau de métal en fusion. Après cet accident le reggaemaker a mis prématurément fin à sa carrière naissante de soudeur. Aussitôt, se lance-t-il à fond dans la musique.

Il a été aussi ouvrier chez Chrysler aux États-Unis
Après le succès de courte durée de son titre Simmer down alors classé numéro 1 des hits parades en Jamaïque, Bob Marley se voit, à 19 ans, contraint d’aller rejoindre sa mère Bob Marley dans le Delaware aux États-Unis en 1966. Seul objectif, aller faire fortune revenir en Jamaïque monter une maison de disques. Ainsi, sept mois durant, il travaillera comme laborantin pour la Dupont Chemical Company et dans les ateliers du constructeur Chrysler.

No Woman No Cry, son premier succès international
Éric Clapton qui a importé sa musique en occident, reprend en 1973, un de ses titres I shot the sheriff lui permet de bâtir une notoriété au-delà de son ppays, la Jamaïque. Bob Marley saisit ce coup de pouce puis deux ans plus tard, son titre No Woman No Cry devient son premier succès international. Avec ses 350 morceaux enregistrés en 1972, Marley avait désormais toutes ses chances de devenir une grande vedette.

Bob Marley aimait les BMW
Bob Marley éait devenu un fana de la marque BMW, parce qu’il croyait que les initiales de la marque bavaroise ont été inspirées de son nom et celui de son groupe. D’ailleurs, d’après certains, il aurait déclaré : “J’ai une BMW parce que cela signifie Bob Marley and The Wailers, pas parce que c’est une voiture haut de gamme”. Toutefois, la signification d’origine de BMW reste Bayerische Motoren Werke, soit en français “Manufacture bavaroise de moteurs”.

Il était un grand fana de foot
Le football était le sport favori de Bob Marley. “Le football est tout un art, tout un univers. Je l’aime parce qu’il faut être un artiste pour le pratiquer. J’en ai besoin, le foot c’est la liberté”, justifiait-il sa passion pour ce sport. Malheureusement, une blessure au pied contractée lors d’un match à Paris lui permit de découvrir qu’il couvait un mélanome… En effet, en mai 1977, Bob Marley se blesse à l’orteil lors d’un match de foot disputé à l’hôtel Hilton de Paris contre des journalistes à l’occasion de la tournée de promotion de son album Exodus. Malgré les soins prodigués, la lésion ne guérit pas. Il porte des cellules cancéreuses, mais refuse l’amputation qui lui sauverait la vie. Il décède à Miami, le 11 mai 1981, un jour après l’élection à la présidence de la République de François Mitterrand.

Grand apôtre de paix, il a réconcilié deux ennemis de longue date
Lors du concert, en 1978, One love One peace, Bob Marley réussit à faire se serrer la main deux opposants politiques : Edward Seaga, du JPL, et Michael Manley, le Premier Ministre. Quelques jours plus tard, la délégation sénégalaise aux Nations-Unies lui attribue la médaille de la paix dans le tiers-monde (Third World peace medal).

Avec une balle dans le bras, une dans la poitrine et cinq dans la cuisse, Bob Marley donne un concert à Kingston
En 1976, à Kingston, six hommes armés débarquent à son domicile et tirent vers la maison. Sa femme Rita touchée à la tête, s’en sort miraculeusement, tandis que lui, reçoit une balle dans le bras, une dans la poitrine et cinq dans la cuisse. Son manager aussi est blessé. Les soupçons sont alors tournés vers des membres du parti d’extrême-droite pro-américain, le JLP, d’être responsables de l’attentat. Deux jours plus tard, avec ses bandages, Bob Marley donne le concert Smile Jamaica prévu à Kingston : sa présence plus que symbolique le montre déterminé à se dresser contre la violence. Quelques jours plus tard, il part en exil à Londres pour un an et demi.

Bob Marley était un homme à femmes
Marley était vraiment un homme à femmes, et il a même eu la plus belle du monde: Miss Monde. Élue en 1976, la Canado-jamaïcaine, Cindy Breakspeare a entretenu une liaison avec le rasta qui s’est soldée par la naissance du petit Damian, le dernier fils de la star, en 1978. Et pour elle, il a écrit la chanson Turn your light down.

Polémique autour de ses enfants
Bob Marley aurait eu entre 11 et 40 enfants. Le nombre d’enfants de Bob Marley est l’objet de toutes les polémiques. Même si officiellement, il en a reconnu onze, de sept femmes différentes, plusieurs indiscrétions soutiennent le contraire estimant ses enfants à 40. Comme lui, plusieurs ont opté pour une carrière musicale dont Ziggy et Damian Marley, les deux plus connus. Rohan, lui, est célèbre pour avoir été l’époux de Lauryn Hill.

Il meurt un an après sa rencontre avec Bongo
En 1979, Pascaline Bongo, la fille du président du Gabon, s’envole aux États-Unis pour assister à un concert de Bob Marley. Elle y rencontre son idole. Son père qui ne lui refuse rien invite le chanteur jamaïcain à donner un concert à Libreville en 1980. Un an après sa rencontre après le président africain, Marley décède, soit en 1981.

Philip KLA

linfodrome

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment