09212020Headline:

Après les critiques de Tiken Jah concernant Youssouf Bakayoko, Noël Dourey lui répond: des paroles choquantes

noel dourey

J’ai lu avec attention et intérêt, ta lettre au chef de l’Etat SEM Alassane Ouattara Cette lettre ne m’est pas adressée, mais compte tenu des sujets qu’elle aborde et avec aussi son côté lettre ouverte tel que publié dans le journal l’Inter dans sa parution du 30 septembre 2014, je me permets d’y apporter ma petite contribution.

Hormis le côté émotionnel du fait de ta très grande proximité avec le chef de l’Etat à qui tu offres tout ‘’l’amour’’ que tu éprouves pour lui, il me parait bon de poser ou de regarder le problème de fond que tu y décris avec objectivité et sérénité. 1-Son Excellence Monsieur Alassane Ouattara a été élu avec plus de 54% de nos voix, il n’est donc pas juste de dire ou de sous-entendre qu’il a bénéficié d’un quelconque coup de pouce de Son Excellence Monsieur Youssouf Bakayoko, à l’époque président de la CEI.
Les Ivoiriens dans leur écrasante majorité n’ont pas eu cette impression parce qu’elle nous parait fausse. Nous nous souvenons ici en Côte d’Ivoire que les résultats n’ont pas pu être proclamés au siège de la CEI indépendamment de la volonté du président Youssouf Bakayoko. Nous avons encore en mémoire et tout le monde entier avec, la scène du déchirage des dits résultats. Le délai de la proclamation arrivant à expiration, il fallait éviter le piège de la forclusion de ces résultats.
Devant ce risque, le certificateur qui était l’Onuci sur la base d’accords politiques signés librement entre toutes les parties concernées a d’autorité, transporté Monsieur Youssouf Bakayoko président de la CEI au Golf Hôtel qui jouissait à cette époque du critère d’extra-territorialité au même titre que toutes les bases de l’ONUCI. A toute fin utile, je me permets de te rappeler que le siège de campagne du candidat Ouattara, candidat du RHDP était la maison du PDCI RDA à Cocody et non l’Hôtel du Golf. Monsieur Bakayoko à cette époque n’a été vu ni avec une kalache, ni avec une machette pour que selon toi, son nom soit lié ou a pu être lié aux tueries postélectorales qui découlent, il faut bien le dire, du refus de la partie adverse de reconnaitre sa défaite.
De même qu’il a été proposé par le PDCI en 2010 après le débarquement lié à la dissolution de la CEI d’alors par l’ancien chef d’Etat, sans raison valable, de Monsieur Mambé actuel gouverneur du district d’Abidjan, lui-même proposé par le PDCI, Monsieur Youssouf Bakayoko est encore proposé par le PDCI en 2014. Ce cadre émérite de notre pays, ne saurait se prévaloir d’être le seul capable de remplir cette mission, ô combien délicate. Tous ceux qui le fréquentent reconnaissent son humilité légendaire. Ils pourraient éventuellement t’en dire un mot. Certaines personnes ne veulent pas de Monsieur Youssouf Bakayoko pour la simple et unique raison qu’il n’a cédé ni aux chantages, ni à la manipulation, ni à la peur. Au péril de sa vie, il n’a pas proclamé les résultats qu’eux seuls voulaient entendre. Il a simplement dit la vérité.
Celle des urnes, ce qui est le reflet de son éducation et de son éthique. 2-Tout le monde connait le docteur Alassane Ouattara un grand travailleur, humaniste hors pair que j’ai découvert à dire vrai depuis sa candidature au titre du RHDP. Aujourd’hui j’adhère sans réserve et sans calcul à sa vision pour une Côte d’Ivoire émergente et pour une Côte d’Ivoire classée au coeur des préoccupations mondiales. Je ne me priverais donc pas le soutenir par tous les moyens, fussent-il par des clubs de soutien. En conclusion, en plus des qualités du président de la République que j’ai cité plus haut, j’y ajoute les qualités d’homme attaché à la légalité, au respect de la séparation des pouvoirs.
Il est le garant de la Constitution dont émane la CEI et qu’il doit défendre. Il ne nomme donc pas les membres de la CEI à plus forte raison son président étant entendu que la CEI possède son propre système fonctionnement interne, il ne peut donc pas le dégommer. Tu me diras qu’il peut utiliser l’article 48 pour régler la question, mais frangin, y a-t-il péril ; en la demeure ? 5 membres de la CEI sont partis mais ils reviendront siéger parce que l’amour de la patrie est au-dessus de tout.
Le président de la République est attaché aux compromis ; pour preuve, nous voyons tous les efforts fait par lui en faveur de la paix et de la réconciliation des filles et des fils de notre pays, gage de progrès et de bonheur véritables. Il apporte son concours à ceux qui sont dans la détresse mais attention ce n’est pas un homme de compromission.
Je te suggère que nous menions ensemble les démarches pour plaider auprès de lui pour l’élargissement des prisonniers liés à la crise post-électorale parce que c’est un homme de paix, un houphouétiste convaincu. Violente question : si par extraordinaire Youssouf Bakayoko s’en va et que le président Ouattara nommait quelqu’un d’autre, comment jugerais tu sa réélection en 2015?
Noël Dourey
Auteur-compositeur / Président du CAPE (Cercle des Artistes Pour l’Emergence)

Comments

comments

What Next?

Recent Articles